in

Serpents : 10 astuces pour les repousser efficacement de votre jardin

serpent
Crédits : 1866946/Pixabay

Lorsqu’il fait beau, il est agréable de passer un moment à jardiner ou de laisser la porte de sa maison ouverte pour laisser entrer l’air frais. Mais ces instants de bien-être peuvent rapidement prendre fin, voire même se transformer en véritables cauchemars lorsque des serpents ont décidé d’utiliser votre jardin ou votre maison comme un lieu de passage. Si vous redoutez la présence de ces indésirables, voici quelques astuces 100% naturelles pour les éloigner définitivement de votre domicile, le tout sans leur faire de mal !

Attention, les serpents (vipère, couleuvre…) sont des animaux protégés, il est donc strictement interdit de les tuer, de détruire leurs oeufs ou même de les déplacer.

Par ailleurs, il est bon de savoir que la plupart des serpents ne sont pas dangereux en France. Tout d’abord, on ne trouve que deux espèces de serpents sur le territoire français : les couleuvres et les vipères. Les couleuvres ne sont pas des serpents venimeux, ce qui les rend inoffensives pour l’être humain. Elles sont capables de mordre, mais ne le font jamais. En revanche, il faut se méfier un peu plus des vipères, et notamment de la vipère aspic, qui possèdent des crochets à venin. Toutefois, la morsure est souvent utilisée en dernier recours.

En cas de morsure de vipère, ne faites surtout pas de garrot mais rendez-vous immédiatement aux urgences ou appelez les secours (faites le 15).

1. Adopter des poules

Les poules sont de redoutables ennemies des serpents. Dès qu’elles en voient un, elles n’hésitent pas à l’attaquer pour le faire fuir. Ainsi, en adoptant des poules, non seulement vous n’aurez plus de serpent chez vous, mais en plus vous aurez des oeufs frais tous les matins ! À noter que cela fonctionne aussi avec tous les gallinacés (dindes, pintades…). Néanmoins, avant de se lancer dans l’aventure, il est important de savoir certaines choses concernant l’adoption d’une poule de compagnie.

2. Utiliser de l’ail

Afin de faire fuir les vipères et autres serpents, il est conseillé de disposer des gousses d’ail tout autour de sa maison ou de son jardin. En effet, il s’agit d’un répulsif naturel. Vous pouvez également faire infuser des gousses d’ail dans de l’eau et vaporisez le tout autour de chez vous. L’odeur n’en sera pas vraiment agréable, mais au moins la technique se veut des plus efficaces.

3. Entretenir votre jardin

Si vous ne voulez pas voir les serpents envahir votre jardin, le plus simple est de le tondre et de le nettoyer régulièrement. En effet, les reptiles adorent se cacher sous des feuilles d’arbres, des copeaux de bois, des tas de cailloux ou encore des herbes hautes. Ce camouflage leur permet d’attaquer leurs proies par surprise. Ainsi, rendez votre jardin suffisamment propre pour les décourager de s’y installer… Ce grand ménage vous permettra également de jouir d’un espace vert accueillant et propice à vos activités en plein air. Tout y est bénéfique !

4. Attirer les hérissons

Les hérissons aiment se délecter d’insectes mais aussi de petits serpents. Ainsi, même s’ils ne seront pas l’arme la plus efficace que vous pourrez trouver contre les reptiles, il peut tout de même être utile de les attirer dans votre jardin ! Vous pourrez alors apercevoir de temps à autre ces petites boules de piquants s’adonner à leurs activités de leur démarche véritablement craquante.

hérisson
Crédits : luamduan / iStock

5. Protéger vos points d’eau

Que vous possédiez une piscine, un étang ou même une fontaine, pensez à disposer tout autour une barrière anti-serpents ou un grillage fin afin d’empêcher les reptiles de passer. En effet, les serpents sont attirés par les points d’eau qui leur permettent non seulement de se désaltérer mais aussi de se rafraîchir et de se nourrir puisque les insectes y prolifèrent généralement. À noter que chaque résident possédant une piscine enterrée doit, selon la loi, clôturer de manière significative le pourtour du point d’eau.

6. Supprimer les cachettes

Comme nous l’avons vu plus haut, les vipères apprécient particulièrement les lieux qui regorgent de cachettes et d’abris afin de pouvoir chasser mais aussi pour y faire leur nid. Ainsi, veillez à retirer tout ce qui traîne : plaques de tôle, piles de bois, gravats, bâches, jouets, chaussures… De plus, il est même recommandé d’obturer tous les trous qu’il pourrait y avoir dans le sol !

7. Planter de la rue puante

Aussi appelée rue officinale, rue fétide ou rue des jardin, cette plante dégage une odeur très désagréable qui a tendance à faire fuir les serpents. Seul petit problème : cette plante à l’odeur fétide n’est pas seulement efficace contre les reptiles mais aussi contre les humains puisqu’elle peut provoquer des allergies ou des troubles cardiaques. Elle est donc recommandée uniquement pour les jardiniers expérimentés, sans enfants ni animaux domestiques.

rue puante
Crédits : Franz Xaver/Wikimedia Commons

8. Éloigner les rongeurs

Les serpents se dirigent toujours vers des lieux où il y a suffisamment de nourriture. Ainsi, en éloignant les rongeurs et les insectes de votre jardin, les reptiles ne devraient pas venir vous embêter. C’est pourquoi aucun aliment susceptible d’attirer rats et souris ne doit se trouver aux abords de votre maison.

9. Planter de l’hellébore fétide

Tout comme la rue puante, l’hellébore fétide, aussi appelée vipéciane, est une plante efficace pour repousser les serpents. Toutefois, elle est extrêmement toxique. Des gants sont donc nécessaires pour la manipuler. Cette plante convient également uniquement aux jardiniers expérimentés, sans enfants ni animaux domestiques.

plante hellébore fétide
Crédits : PollyDot/Pixabay

10. Installer des répulsifs à ultrasons

Les serpents sont myopes et sourds. En revanche, ils sont très sensibles aux vibrations ressenties dans le sol. Ainsi, lorsqu’ils sentent quelqu’un marcher, ils auront tendance à fuir. Afin de reproduire ces vibrations, vous pouvez acheter un ou plusieurs répulsifs à ultrasons électroniques ou même solaires. Cet effet peut également servir à éloigner d’autres animaux dont la présence peut s’avérer nuisible aux plantations installées dans votre jardin.

Nous venons d’aborder la question des serpents circulant dans les jardins. Mais qu’en est-il de ceux qui vagabondent à l’intérieur de nos canalisations ? S’agit-il d’ailleurs d’une simple légende urbaine ou d’un véritable fait ? Pour le savoir, venez découvrir si oui ou non vous pourriez un jour prochain croiser un serpent dans vos toilettes.