in

5 choses à faire en cas de morsure de vipère

Crédits : Felix Reimann/Wikipédia

Dès que les beaux jours reviennent, les promenades en forêt deviennent plus régulières, ce qui explique pourquoi c’est principalement entre le mois d’avril et de septembre que surviennent le plus les morsures de serpent. En France, on dénombre environ 400 morsures de vipères par an. Et contrairement à la morsure de couleuvre qui est absolument inoffensive pour l’Homme, celle de la vipère peut s’avérer très dangereuse. Voilà les bons réflexes à avoir en cas de morsure.

1. Assurez-vous que c’est bien une vipère qui vous a mordu

Même si la majorité des morsures de serpents sont le fruit de vipères, il peut également s’agir d’une couleuvre. Dans ce cas, vous n’aurez pas à vous inquiéter. Ayez donc le réflexe d’observer attentivement l’animal qui vous a mordu : s’il a la tête triangulaire et les pupilles verticales, c’est une vipère ; s’il a une tête ronde et des pupilles rondes, c’est une couleuvre.

vipère et couleuvre
Une vipère à gauche et une couleuvre à droite

2. Vérifiez que vous avez été envenimé

Une vipère peut très bien vous mordre sans vous injecter de venin : c’est ce qu’on appelle une morsure sèche ou blanche. Dans ce cas, la morsure n’est pas dangereuse et les symptômes qui apparaissent sont :

  • Traces de crochets à l’endroit de la morsure
  • Douleur au point de morsure

En revanche, en cas d’envenimation, les symptômes sont bien plus visibles et apparaissent entre 30 minutes et 3 heures après la morsure, en fonction de la quantité de venin injectée :

  • Traces des crochets
  • Douleur au point de morsure, accompagnée de rougeur et gonflement
  • Nausées et vomissements, voire diarrhées
  • Douleurs abdominales
  • Accélération du rythme cardiaque
  • Difficultés à respirer
  • Malaise

Attention, certaines personnes sont allergiques au venin de serpent, une seule morsure peut donc leur être fatale si elles ne sont pas prises en charge rapidement.

3. Appelez le 15

Le premier réflexe à avoir si vous pensez avoir été mordu par une vipère et/ou si vous éprouvez un ou plusieurs des symptômes décrits ci-dessus, est d’appeler les secours. N’attendez pas, une morsure de vipère peut s’avérer être une urgence vitale.

serpent
Crédits : 1866946/Pixabay

4. Ne faites surtout pas de garrot

Contrairement à une idée reçue, il ne faut surtout pas faire de garrot lorsqu’on est mordu par une vipère. Au contraire, cela aura pour effet de bloquer la circulation du sang et donc d’augmenter le gonflement à l’endroit de la morsure. Or, si le sang n’irrigue plus la peau, celle-ci peut noircir pour ensuite mourir… Préférez faire un bandage qui ne soit pas trop serré (assurez-vous de pouvoir toujours passer un doigt entre la peau et le bandage).

De même, n’utilisez pas de dispositif anti-venin, qui est inefficace, ne chauffez pas la plaie et ne buvez ni alcool, ni thé, ni café.

5. Immobilisez la zone mordue

En attendant les secours, enlevez tous les objets qui pourraient faire garrot sur la zone mordue (bagues, bracelets, chaussures, chaussettes…) et laissez-la au repos complet en la surélevant légèrement afin de limiter le gonflement. Appliquez ensuite de la glace enroulée dans un linge sur le membre atteint afin de diminuer la douleur.

Vous pouvez enfin désinfecter la plaie en la rinçant à l’eau et au savon puis à l’aide d’une eau oxygénée ou de Dakin, si vous en avez, mais surtout pas d’alcool ou d’éther car cela favoriserait la diffusion du venin.

Source

Vous aimerez aussi :

Comment survivre à une morsure de serpent ? Les 7 étapes à suivre

5 choses à faire en cas de morsure de tique

5 choses à faire en cas de rencontre avec un ours