in

Quelle est la différence entre une belette et une hermine ?

Crédits : tracy-williams-photography / iStock

Elles se ressemblent comme deux gouttes d’eau, mais appartiennent pourtant à deux espèces distinctes. La belette et l’hermine aiment brouiller les pistes. Et pourtant, les différencier est possible, pour peu que l’on s’attarde sur certaines de leurs caractéristiques.

Elles viennent de la même famille 

Ces deux animaux appartiennent à la famille des Mustélidés, dont font également partie de petits animaux comme le vison, la martre, le blaireau, la fouine, le putois ou encore la loutre – entre autres.

Mais si tous ces animaux courts sur pattes adoptent la même allure générale, avec un corps longiligne, il en est deux qu’il est très facile de confondre tant elles se ressemblent, et qui nous intéressent dans cet article.

Leurs principales caractéristiques

La belette

Il en existe plusieurs espèces qui se répartissent sur une majeure partie de l’hémisphère nord. Mieux vaut ne pas se fier à l’allure fine de la belette : elle mange énormément pour survivre, et de tout ! Petits rongeurs de type mulot et campagnols, petits serpents, œufs voire lapins font par exemple partie de son alimentation quotidienne.

belette mustélidé
Une belette. Crédits : iStock /MikeLane45

L’hermine

Celle-ci possède la même aire de répartition et le même régime alimentaire que sa cousine, auquel elle ajoute toutefois quelques insectes. Il en existe une seule espèce, contrairement à la belette, et elle s’observe plus facilement la nuit.

Petit bonus : elle peut changer de couleur en hiver ! Enfin, sa fourrure plus précisément, qui passe du marron au blanc. C’est l’idéal pour survivre dans la neige et ne pas se faire repérer par les prédateurs.

Comment bien les différencier ? 

Nous venons de l’évoquer pour ce qui est de la couleur : l’hermine peut changer de couleur en hiver et devenir blanche, contrairement à la belette qui garde son pelage marron et blanc (sur le ventre) tout au long de l’année et des saisons.

L’autre signe distinctif qui permet de les reconnaître l’une de l’autre est la longueur de leur queue. Celle de l’hermine est visiblement plus longue que sa fausse jumelle, et adopte la couleur noire au bout. Et ce même pendant l’hiver lorsqu’elle se pare de blanc.

hermine blanche hiver
Une hermine avec son pelage d’hiver. Crédits : iStock / Vershinin-M

Même si c’est plus difficile à repérer sur le terrain, les belettes sont aussi plus fines que les hermines. Elles mesurent en moyenne 20 à 27 cm, quand les secondes peuvent atteindre les 40 cm, soit pas loin du double !

Hermine
Une hermine avec son pelage d’été. Crédits : iStock / pum_eva

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :