in

Invasion de criquets : la Chine déploie une “armée” de 100 000 canards !

Crédits : Mumemories / iStock

Il y a quelques semaines, nous évoquions l’invasion spectaculaire de criquets pèlerins que subit actuellement l’Afrique de l’Est. Mais ce n’est pas la seule zone du globe concernée par ces essaims d’insectes dévastateurs pour les cultures. En effet, l’Asie du Sud est elle aussi fortement touchée. 

Le Pakistan en grande difficulté

Depuis juin 2019, certains pays d’Asie du Sud sont envahis par les criquets pèlerins. C’est notamment le cas de l’Inde, de l’Iran ou encore du Pakistan. Mais dans ce dernier, la situation est littéralement devenue hors de contrôle.

Même si les invasions de criquets sont monnaie courante dans ce pays, il semble que celle qui a lieu cette année soit la pire depuis pas moins de 20 ans. À tel point que le Premier ministre pakistanais a déclaré, début février, une situation d’urgence nationale dans le pays. La raison ? Les criquets menacent la récolte de blé de l’année.

Mais, comme c’est le cas pour le coronavirus ou pour les émissions nucléaires, les criquets ne s’arrêtent pas aux frontières. Ainsi, ce sont 400 milliards de criquets (oui, vous avez bien lu) qui se dirigent actuellement vers la Chine, pays frontalier du Pakistan. La preuve avec la vidéo ci-dessous :

Les canards, la seule arme efficace contre les criquets

Pour lutter contre ces criquets, la Chine a donc décidé d’employer les grands moyens. Comment ? En déployant une “armée” unique au monde car entièrement composée… de canards ! Ainsi, ce sont 100 000 canards qui vont être envoyés au Pakistan pour tenter de combattre cette menace venue du ciel.

Si les canards ont été choisis pour honorer cette mission sauvetage, c’est pour une raison bien précise. En effet, ils sont considérés comme étant bien plus efficaces que les pesticides contre les criquets ! Et pour cause, un seul canard peut manger plus de 200 criquets par jour, ce qui fait de cet animal une arme biologique particulièrement performante.

canards
Crédits : Mumemories / iStock

En comparaison, les poulets, qui ont également été testés, ne peuvent manger que 70 criquets par jour. De plus, ils ont tendance à s’éparpiller, contrairement aux canards qui préfèrent rester en groupe, ce qui les rend non seulement plus efficaces mais aussi plus faciles à gérer, comme le révèle The Independent.

À noter que ce n’est pas la première fois que la Chine utilise des canards comme moyen de lutte contre les criquets. En effet, en 2000, 700 000 canards et poulets avaient d’ores et déjà été déployés dans la région du Xinjiang, en Chine, pour faire face à une invasion de criquets.

Comme quoi, les solutions naturelles, respectueuses de l’environnement, peuvent s’avérer parfois plus efficaces que les produits chimiques !

Vous aimerez aussi :