in

Alerte : les tiques sont déjà de retour en France… et en nombre !

Crédits : VitalisG / iStock

Depuis quelques années, leur nombre a explosé. La faute, en partie, au réchauffement climatique qui contribue à leur développement exponentiel. Cette année, elles sont de retour en force alors même que l’hiver n’est pas encore terminé. Il s’agit bien évidemment des tiques ! Vous pensiez que, durant les prochains mois, seul le coronavirus devait vous inspirer de la méfiance ? Détrompez-vous, les tiques et la terrible maladie de Lyme qu’elles transportent doivent elles aussi obtenir toute votre vigilance !

Les tiques sont bel et bien là

D’ordinaire, les tiques réapparaissent avec les beaux jours, c’est-à-dire au printemps. Mais, cette année, les températures particulièrement douces leur ont permis de sortir beaucoup plus tôt de leur torpeur hivernale dans certaines régions de France. Et pour cause, lorsque les températures dépassent les 10 °C, cela favorise leur éclosion.

De fait, on les retrouve d’ores et déjà en nombre dans presque tous les départements. Seules certaines zones du sud-est ne sont pas encore touchées. Mais ça ne saurait tarder…

Par ailleurs, contrairement à ce que l’on a tendance à croire, les tiques ne tombent pas des arbres. La plupart du temps, elles vivent au sol, notamment dans les hautes herbes ou dans les tas de feuilles mortes. Mais lorsqu’elles ont faim, elles sont capables d’escalader la végétation afin d’attendre qu’une proie passe pour s’y accrocher plus facilement. Car, ce dont se nourrissent ces petits acariens, c’est de sang.

Ainsi, les tiques peuvent piquer toutes sortes d’animaux différents (cervidés, rongeurs, oiseaux…), y compris les humains ! Du moment qu’elles peuvent boire le sang de leur victime, étape essentiel à leur développement durant les différentes étapes de leur vie, elles ne font pas de différences entre les hôtes.

La maladie de Lyme, une maladie encore trop méconnue

Le problème, ce n’est pas la morsure de tique en soi, puisqu’elle est indolore, mais plutôt les bactéries que transmet la tique à son hôte en lui suçant le sang. Car une tique, ce n’est pas franchement “propre” d’un point de vue sanitaire.

tique
Crédits : Vitaliy Halenov/iStock

En effet, toutes les tiques comportent des bactéries plus ou moins dangereuses. Et il semblerait que plus de 25% d’entre elles soient infectées par la redoutable bactérie Borrelia, à l’origine de la maladie de Lyme. Or, rien qu’en France, on recense chaque année 30 000 nouveaux cas de maladie de Lyme. Tout ça uniquement à cause des tiques.

Et la maladie de Lyme n’est pas une maladie à prendre à la légère. Si elle n’est pas diagnostiquée suffisamment tôt, elle peut engendrer de graves problèmes de santé chez la personne infectée : problèmes neurologiques, cardiaques, articulaires…

Pour se prémunir contre cette maladie, c’est simple, il suffit d’éviter les piqûres de tiques. Pour ce faire, il est nécessaire de ne pas se rendre dans des zones à risque (forêts, parcs…) et de toujours porter des vêtements clairs et couvrants. Et surtout d’aller voir un médecin en urgence en cas de morsure (après avoir retiré la tique à l’aide d’un crochet tire-tique bien entendu). Cela peut paraître radical et alarmiste, mais la prise d’un traitement antibiotique préventif est indispensable lors d’une morsure de tique.

Attention aux tiques dans les jardins

Si vous possédez un jardin, soyez particulièrement vigilant. En effet, les tiques ne se développent pas que dans les grands espaces. Elles s’invitent aussi chez les particuliers.

Au-delà des précautions à prendre pour vous protéger de ces parasites (mettre des gants pour jardiner, ne pas s’agenouiller dans l’herbe, mettre des chaussettes hautes, une casquette…), il est également recommandé d’entretenir soigneusement le jardin. Comment ? En retirant les feuilles mortes et en tondant régulièrement la pelouse.

Vous aimerez aussi :