in

Attaques de requins : les 10 pays les plus dangereux !

Crédits : Denis-Art / iStock

Comme nous l’avons dit et répété dans nos précédents articles, les requins ne sont pas les animaux mangeurs d’hommes que l’on croit. En réalité, il n’y a que très peu d’attaques de requins sur des baigneurs chaque année dans le monde. Et, le plus souvent, il s’agit d’une erreur : le requin confond un surfeur avec un phoque par exemple. Toutefois, il existe effectivement des endroits où il convient de rester prudent, au vu de la concentration de requins dans les eaux. Voici lesquels !

Bon à savoir : entre 1580 et 2018, 3 000 attaques de requins sur l’homme ont été recensées et 660 personnes ont perdu la vie. Les requins impliqués dans ces attaques mortelles sont presque toujours les mêmes : le grand requin blanc, le requin-tigre, le requin taureau et le requin pointe blanche.

1. Les États-Unis

Avec 1 441 attaques recensées depuis 1580 et 35 morts, les États-Unis sont en tête de ce classement. Mais tous les États ne sont pas concernés, seuls quelques uns sont dits “à risque” pour les nageurs.

C’est notamment le cas de la Floride qui enregistre 828 attaques de requins depuis 1837. Hawaï arrive loin derrière avec 162 attaques. La Californie, quant à elle, en a enregistré 124. Suivent ensuite la Caroline du Sud (105), la Caroline du Nord (67), le Texas (44), l’Oregon (27) et le New Jersey (15). En réalité, plus les eaux sont chaudes, plus il y a de requins et donc plus il y a d’attaques.

2. L’Australie

L’Australie est l’un des pays qui possède le plus de requins dans ses eaux. On compte d’ailleurs 642 attaques depuis 1700 ainsi que 155 morts. Les régions de Nouvelles-Galles du Sud (247 attaques) et du Queensland (191) sont particulièrement touchées.

3. L’Afrique du Sud

En Afrique du Sud, 255 attaques de requins ont été recensées depuis 1905, donnant lieu à 54 décès. Le pays rassemble une grande partie des attaques ayant eu lieu sur le continent africain depuis 1828, qui s’élève au nombre de 374 attaques et 94 décès.

4. Le Brésil 

En Amérique du Sud, c’est le Brésil qui arrive en tête de ce classement avec 105 attaques de requins et 23 morts depuis 1931. Il semblerait que ce soit la région de Pernambouc qui soit la plus dangereuse.

Les autres pays du continent sud-américain semblent épargnés par les attaques de requins puisque seuls l’Équateur (12), le Vénézuela (4), l’Argentine (4), l’Uruguay (1) et la Colombie (1) en recensent.

5. La Papouasie-Nouvelle-Guinée

Depuis 1848, la Papouasie Nouvelle-Guinée a enregistré pas moins de 48 attaques de requins. Le pays arrive loin devant les autres petits pays d’Océanie comme les îles Fidji (22), la Nouvelle-Calédonie (15) ou encore les îles Salomon (11).

requin
Crédits : RamonCarretero / iStock

6. L’archipel des Mascareignes

Avec 43 attaques depuis 1828, dont 19 mortelles, l’archipel des Mascareignes, qui comprend l’île de la Réunion, tient une bonne place dans ce classement. Dans cet endroit du globe, les attaques sont fréquentes, notamment contre les surfeurs. Le dernier décès remonte d’ailleurs à 2019.

7. La Nouvelle-Zélande

Depuis 1852, ce sont 40 attaques de requins qui ont eu lieu sur le territoire néo-zélandais, dont 8 mortelles. Les régions de Otago, Auckland et Southland sont les plus touchées.

8. Le Mexique

Le Mexique se démarque également avec 39 attaques de requins recensées depuis 1907. 19 d’entre elles se sont avérées mortelles.

9. Les Bahamas

Avec 28 attaques enregistrées depuis 1749, dont 1 mortelle, les Bahamas font leur entrée à la neuvième place de ce classement, juste devant d’autres îles des Antilles : Cuba (12) et Porto Rico (11).

10. L’Iran

Enfin, l’Iran clôture ce classement des endroits les plus dangereux au monde en matière d’attaques de requins depuis 1580 avec 23 attaques, dont 8 mortelles. C’est le premier pays d’Asie à recenser autant d’attaques, devant le Japon (15), l’Inde (14), Hong Kong (13), l’Indonésie (11), les Philippines (11) et le Vietnam (10).

Et en Europe ? 

Enfin, sachez que l’Europe est relativement protégée des attaques de requins puisque, depuis 1847, on ne recense “que” 54 attaques et 27 morts. C’est la Grèce qui en comptabilise le plus avec 15 attaques dont 12 mortelles.

L’Italie suit avec 13 attaques et 3 décès. Vient ensuite l’Espagne avec 6 attaques et 1 décès. Enfin, la France arrive en queue de peloton avec 5 attaques et 1 décès.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :