in

Animaux insolites : la plume de mer, une beauté effilée

Crédits : Giorgio Cavallaro/iStock

Voici la plume de mer, une créature de l’océan aussi magnifique qu’atypique. Cet animal qui occupe les profondeurs tropicales et tempérées se décline sous différents aspects, formant ainsi l’ordre des Pennatules (Pennatulacea). Découvrons ensemble la beauté effilée de cet être marin, souvent associée à la forme d’une plume d’oie.

Qu’est-ce que la plume de mer ?

La plume de mer (sea pen en anglais pour « stylo de mer ») est notamment répandue dans les mers chaudes, mais également du côté de l’Atlantique. Animal benthique (qui perdure dans les profondeurs), il vit planté par son pied charnu dans le substrat meuble. De plus, étant une créature cnidaire coloniale, elle fait partie du corail dit « mou ». Elle reste tout de même différente de celui qui constitue les récifs durs. Son squelette est composé d’une tige calcaire et ressemble beaucoup à une plume d’oie que l’on trempait dans l’encre, celle dont nos anciens se servaient pour écrire.

plumes de mer
À gauche : plume de mer de la famille Veretillidae. Crédits : Nhobgood Nick Hobgood/Wikimedia – CC by 3.0
À droite : plume de mer appartenant au sous-ordre Subselliflorae. Crédits : Nhobgood Nick Hobgood/Wikimedia – CC by 3.0

La plume de mer fait partie des octocoralliaires : huit tentacules encerclent en effet la bouche de chaque polype. Elle possède en outre une symétrie bilatérale axée le long de la tige comme nous pouvons l’apercevoir sur les différentes images présentes. Lorsque les pennatules se sentent effleurées ou menacées, elles peuvent se rétracter entièrement au niveau de leur pied et ainsi se protéger des prédateurs. De surcroît, certaines familles de plumes de mer sont bioluminescentes dès lors qu’elles se trouvent privées de toute clarté extérieure afin d’attirer le plancton et de s’en nourrir à l’aide de leurs têtes tentaculaires.

plumes de mer
À gauche : un Ptilosarcus gurneyi. Crédits : Eduardo Baena/iStock
À droite : une plume de mer orange prise dans les eaux sud de la Colombie-Britannique. On pourrait la confondre un sapin orné de décorations. Crédits : naturediver/iStock

Des micro-organismes qui font corps

La colonie de polypes formant une plume de mer est agencée selon une structure bien élaborée. Elle agit donc comme une seule créature grâce à une communication nerveuse entre tous les polypes. Pour rappel, un polype est un élément individuel des anthozoaires (coraux et anémones de mer). Chez les pennatules, ces petits composants organiques atteignent la taille de 1 mm.

La magnificence de cet être provient non seulement de sa morphologie, mais également des multiples couleurs dont il peut se parer, offrant une vision sensationnelle, presque magique, du monde des profondeurs.

plumes de mer
À gauche : une plume de mer multicolore. Crédits : plovets/iStock
À droite : une pennatule blanche. Crédits : atese/iStock

Le fond des océans est parsemé d’une multitude d’animaux incroyables. Les spécialistes estiment par ailleurs que nous n’avons découvert qu’un dixième de la totalité des espèces marines jusqu’à présent. Par conséquent, le cœur des eaux ténébreuses renferme de quoi éveiller à souhait notre curiosité. Très récemment, des biologistes marins sont par exemple tombés par hasard sur un animal tout à fait fascinant dans les noirs abysses de l’océan Pacifique. La créature se tenait devant eux, sa « tige » enfoncée dans la vase de fond, son corps de 2 m dépassant du substrat océanique.