in ,

Vidéo : une créature époustouflante découverte au fond du Pacifique

Crédits : Capture image Youtube/EVNautilus

Nos yeux sont (très) loin d’avoir contemplé toutes les merveilles du monde. Les océans cachent par exemple encore d’innombrables espèces vivantes. C’est d’ailleurs là, enfoui à des kilomètres au-dessous de la surface du Pacifique, qu’un étrange animal tentaculaire inconnu jusqu’alors des scientifiques a été aperçu.

Un spectacle tentaculaire exclusif

C’est une découverte tout à fait fortuite que les biologistes marins de l’Ocean Exploration Trust ont filmée durant une expédition consacrée à l’étude des profondeurs abyssales. Un organisme unique aux allures de créature d’un autre monde était planté au sol du fond océanique. Le spécimen en images s’étend sur près de deux mètres, laissant dériver au gré des courants subaquatiques ses tentacules longs de quarante centimètres, le pied du polype fixé au substrat.

Solumbellula monocephalus cnidaire
Crédits : Capture image YouTube/EVNautilus

« De temps en temps, nous rencontrons quelque chose que nous ne nous attendions pas à voir et ce sont souvent les observations les plus puissantes », a expliqué Steve Auscavitch, chercheur principal de l’exploration sous-marine, lors d’une entrevue accordée au magazine Live Science.

Les spécialistes estiment que la créature en question appartient aux cnidaires, un groupe d’animaux aquatiques constitués d’une symétrie radiale et de nématocystes (des cellules aux caractéristiques urticantes). Cet embranchement rassemble également les méduses, les anémones de mer et les coraux. Par ailleurs, les biologistes pensent que ce spécimen pourrait faire partie de la famille Solumbellula monocephalus, dont des membres ont été plutôt aperçus en Atlantique et dans l’océan Indien. « Avant cela, Solumbellula monocephalus n’avait jamais été vu dans le Pacifique central et n’avait jamais été collecté », a poursuivi Steve Auscavitch.

Un nouvel animal aux caractéristiques encore méconnues

Pour l’heure, nous ne savons pas grand-chose sur cet habitant des abysses. Que mange-t-il ? Se déplace-t-il ? Possède-t-il des aptitudes propres à sa physiologie ? S’agit-il réellement d’un Solumbellula monocephalus ou a-t-on découvert là une espèce aquatique inédite ? Répondre à ces questions et bien d’autres demandera du temps. Ainsi, les biologistes devront s’armer de patience et l’étudier dans son environnement naturel sans perturber ses conditions de vie.

Voici la formidable créature, somptueusement prise en vidéo :

Les équipes d’expédition sous-marines tombent de temps à autre sur un spécimen animal ou végétal inconnu. L’Homme n’ayant pu explorer qu’un dixième des profondeurs océaniques jusqu’à aujourd’hui, il paraît « logique » que les aventuriers des mers découvrent de nouveaux êtres vivants dans les tréfonds de notre monde. Qui plus est, les fonds abyssaux demeurent pour la plupart difficiles d’accès et nécessitent du matériel résistant à une pression dévastatrice que seules les espèces invertébrées peuvent supporter.