in

Randonner avec son chien : les précautions à prendre

Crédits : iStock
Randonner avec son chien : les précautions à prendre
noté 5 - 3 votes

Lorsque l’on décide de partir à l’aventure avec son fidèle compagnon à quatre pattes, mieux vaut préparer son itinéraire afin d’éviter les mauvaises surprises. Randonner oui, mais pas n’importe où !

Où randonner avec son chien ?

Contrairement à ce que beaucoup de propriétaires de chiens pensent, la nature n’est pas accessible à tous. En effet, certaines zones sont protégées et interdites aux chiens afin d’éviter de déséquilibrer l’écosystème local. C’est le cas des parcs nationaux et des réserves naturelles. Si vous décidez tout de même de vous y aventurer, sachez que vous encourez une forte amende. Les chiens sont en revanche tolérés dans les parcs naturels régionaux. Mais ils doivent être tenus en laisse afin de ne pas perturber les animaux alentour. Par ailleurs, sachez que, dans la nature, aucun texte de loi n’oblige un propriétaire à tenir son chien en laisse.

Vérifiez également que les les chemins que vous emprunterez sont franchissables par votre chien. En effet, des sentiers trop escarpés, trop à pic ou encore des passerelles en corde ne sont pas adaptées à nos amis canins et peuvent s’avérer dangereux. De même, assurez-vous que les lieux où vous avez prévu de dormir acceptent les chiens. Enfin, munissez-vous des numéros de téléphone des vétérinaires le long de votre parcours afin de gagner du temps en cas d’urgence.

Crédits : iStock

Un conseil : en automne, vérifiez que votre itinéraire ne traverse pas une zone de chasse afin d’éviter tout incident. Dans le cas contraire, veillez à équiper votre chien d’un gilet fluorescent et d’une clochette et de vous munir de vêtements de couleur.

Comment vérifier la condition physique de son chien ?

Une randonnée n’est pas une activité anodine. Elle demande un minimum de condition physique que tous les chiens n’ont pas. Et une fois que l’on est au sommet d’une montagne ou à plusieurs kilomètres de sa voiture, le retour en arrière peut s’avérer difficile. Pour cette raison, mieux vaut éviter de randonner avec des chiots n’ayant pas terminé leur croissance, des chiens malades ou des chiens ayant des problèmes respiratoires ou des douleurs articulaires.

Pour être certain que votre chien pourra vous suivre durant plusieurs heures ou plusieurs jours, entraînez-le. Commencez par de petites randonnée, qui s’apparenteront plus à des balades, puis augmentez petit à petit leur durée. Cela lui permettra de gagner en endurance en douceur mais également d’user ses coussinets afin qu’ils soient protégés d’éventuels blessures lors de promenades sur des sentiers caillouteux.

Crédits : iStock

Attention, il est conseillé de veiller à être à même de canaliser son chien, notamment si celui-ci possède un instinct de chasseur particulièrement développé.

Quel matériel prévoir ?

Un chien en bonne santé peut porter environ 10% de son poids. Il est donc possible de se procurer un sac à dos pour chiens, aussi appelé sac de bât, afin de le laisser porter ses croquettes, ses gamelles (souples) et son eau. Des bottines pourront également s’avérer nécessaires si le sol est trop rocheux ou si la majorité du parcours s’effectue dans la neige, afin de protéger ses petites papattes. De même, un imperméable pourrait s’avérer utile en cas de pluie (et oui, les chiens aussi peuvent attraper froid !).

Par ailleurs, n’hésitez pas à prendre avec vous une trousse de premiers secours, juste au cas où, contenant de la bétadine, de la crème hydratante pour coussinets, une pince à tiques, du sparadrap et des compresses. Et si jamais vous avez pour projet de visiter des villages sur votre parcours, n’oubliez pas les sacs à déjections !

Sources : Toutou pour le chien ; FFRandonnée

Articles liés

Mon chien peut-il m’accompagner partout ?

3 idées de sports à pratiquer avec son chien

Courir avec son chien : les précautions à prendre