in

LA SPA dévoile les chiffres des adoptions et des abandons pour 2020

Crédits : iStock / undefined undefined

En ce début d’année 2021, l’heure est au bilan de l’année passée, et comme dans tous les domaines, 2020 était unique en de nombreux points. La SPA a en effet dévoilé quelques chiffres qui permettent de se rendre compte de la manière dont la pandémie a pu impacter le fonctionnement de cette structure. 

2020, une épreuve en de nombreux points

La pandémie de covid-19 a sans aucun doute bouleversé notre quotidien. Et alors qu’une grande partie de la société était à l’arrêt durant le confinement, la SPA s’est démenée pour pouvoir continuer d’œuvrer auprès des animaux. Pour rappel, un système dématérialisé nommé Adoption solidaire avait été mis en place pour que les adoptions puissent toujours se faire dans le respect des gestes élémentaires d’hygiène. Il a permis l’adoption de près de 2000 animaux !

Un nombre d’adoptions rassurant

Et c’est une réussite. Toutes ces difficultés n’ont en effet pas empêché quelque 37 667 adoptions concrétisées dans la soixantaine de refuges français. « Un chiffre qui fait chaud au cœur, et qui rassure, vu la conjoncture si particulière de 2020 », déclare la SPA sur son site internet. Et avant de jouer les oiseaux de mauvais augure et de se demander combien de ces animaux ont été abandonnés depuis, sachez que le taux de retour a été de 3,8 %. C’est le plus bas jamais enregistré !

« Je suis fier de notre association qui a réussi à faire face à une situation exceptionnelle avec le seul objectif de sauver les animaux », a déclaré le président bénévole de la SPA Jacques-Charles Fombonne.

chinchilla
Crédits : Vantage – Drone Services/iStock

Le nombre d’abandons en  hausse pour les NAC

Pour rappel, les NAC (nouveaux animaux de compagnie) sont les animaux de compagnie autres que le chien et le chat. Autrement, dit, il s’agit des lapins, serpents, chinchillas, furets, cochons d’Inde et bien d’autres. Ils sont plus concernés que les autres dans les abandons, puisqu’une hausse de 16 % a été observée  au cours des 8 derniers mois.

Sans grande surprise, la période estivale est celle qui a vu le plus d’abandons. Mais ce fut également le cas à l’occasion du premier déconfinement. Sur ce point, la SPA déplore les achats impulsifs ayant été réalisés durant le confinement.

Les bonnes résolutions à adopter

Que faut-il donc en déduire ? Une fois de plus, que l’adoption d’un animal ne se fait pas sur un coup de cœur ou de tête. Il faut se donner les moyens de s’investir émotionnellement et financièrement dans ce beau projet qu’est d’accueillir un animal à la maison. Afin d’éviter ce type de désagrément, la SPA réclame un encadrement plus strict de la vente d’animaux en animalerie et en ligne. En attendant, leurs refuges sont toujours ouverts pour y discuter sérieusement d’un projet d’adoption.