in

Les refuges de la SPA saturés plus tôt que d’habitude à cause des abandons

Crédits : iStock / Zbynek Pospisil

Malheureusement pour les animaux et pour les personnes qui ont (réellement) leur bien-être à cœur, l’été est l’une des périodes les plus difficiles à gérer. Les responsables ? Celles et ceux qui abandonnent lâchement leurs animaux de compagnie sur la route des vacances… Cette année ne fait pas exception, et souffre même d’une augmentation des abandons. 

L’abandon, un geste révoltant

Comment est-il encore possible qu’en 2021, des humains n’aient aucun scrupule à abandonner des êtres qu’ils s’étaient engagés à chérir À VIE ? Pourquoi n’applique-t-on pas de sévères sanctions contre ces maltraitances ?

Voilà certaines des nombreuses interrogations qui viennent à l’esprit lorsque l’on voit le nombre d’abandons d’animaux qui sont recensés en été. Hélas, les refuges n’ont pas beaucoup le temps de réfléchir à ces questions tant ils sont actuellement saturés par les arrivées.

Selon Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la SPA, cette année est même pire que 2019 avec une hausse de 7 %. En effet, il assure que les refuges sont à leur capacité d’accueil maximale depuis la mi-juin. D’habitude, elle est atteinte à la fin du mois de juillet.

chien abandonné
Crédits : anjajuli / iStock

Le contrecoup des adoptions du confinement

Ce n’était pourtant pas manque d’avoir prévenu celles et ceux qui craquaient pour une boule de poils lors des moments de confinement qui ont jalonné 2020. La SPA subit aujourd’hui les conséquences de leur irresponsabilité, alors même que les chiffres étaient encourageants : plus d’adoptions et un taux de retour alors au plus bas l’année dernière. L’été aura eu raison de ces bonnes résolutions.

« On pousse les murs, on a actuellement presque 8 000 pensionnaires. »

C’est ce que constate Jacques-Charles Fombonne, en plus du fait que « les gens ont tendance à plus les abandonner parce qu’ils n’ont pas anticipé » leur départ en vacances. La faute aux propriétaires responsables d’achats compulsifs. Ainsi, du 1er mai au 30 juillet 2021, la SPA déclare avoir recueilli 11 335 animaux abandonnés.

Parmi les animaux les plus touchés, il semblerait que les chats soient les plus concernés. La faute au confinement, durant lequel les municipalités n’ont pas pu accomplir leur mission de stérilisation des chats errants.

chat noir voiture voyage
Crédits : iStock / Dina Damotseva

« On se débrouille toujours »

Le président bénévole de la SPA souhaite également que les personnes qui abandonnent leurs animaux le fassent dans les refuges, où ces derniers pourront au moins être nourris et soignés en attendant de trouver un foyer aimant.

« La consigne, c’est de ne jamais faire la morale aux gens, affirme-t-il sur Europe 1. Ça ne sert à rien, ça les culpabilise. Et le résultat, c’est qu’ils vont les abandonner de façon sauvage et d’une façon qui les condamne à mort irrémédiablement. C’est pour ça d’ailleurs que l’abandon est un délit puni de peines de prison et est l’infraction la plus grave. »

La SPA continue d’accueillir les animaux malgré la surcharge, quand bien même il faut trouver des places qui se font rares. Pour de nombreux animaux, c’est cela ou l’euthanasie lorsqu’ils sont récupérés par les municipalités et qu’elles sont débordées.

Si vous souhaitez aider et adopter une de ces boules de poils, n’hésitez pas à vous rendre dans l’un des 62 refuges de la SPA, où vous pourrez discuter sérieusement de votre projet avec les bénévoles.