in ,

La chasse à la glu est désormais illégale (et c’est définitif) !

Crédits : iStock / phototrip

Breaking news : la chasse à la glu est une pratique barbare… Ce qui peut sembler évident à certaines personnes semblait plus compliqué à comprendre pour d’autres. Après de longs mois d’un débat qui aura été porté jusqu’à la Cour de justice de l’Union européenne, il aura fallu attendre que la justice tranche et ramène le bon sens sur le devant de la scène. 

La chasse à la glu, pratique barbare et dangereuse

Cette technique de chasse consiste à disposer des tiges de bois recouvertes de glu dans des arbres et arbustes, afin que des volatiles viennent s’y poser. Une fois capturés, ils servent à attirer d’autres oiseaux grâce à leur chant. Les merles et les grives sont particulièrement concernés.

Il peut paraître cynique – voire contre-productif – de déclarer que cette pratique est dangereuse alors qu’elle vise justement à faire du mal. Mais voilà, elle prend dans ses filets englués des spécimens qui sont parfois protégés, voire menacés l’extinction… Des prises “accessoires” qui représentent à long terme un véritable danger pour la biodiversité.

merle noir oiseau
Crédits : iStock/MikeLane45

Presque un an de procédures

La France était encore le dernier pays de l’UE à autoriser la chasse à la glu. À partir du moment où la Commission européenne avait prononcé l’interdiction de cette pratique en juillet 2020, tout aurait pu être très simple. Mais des chasseurs avaient contesté cette décision auprès du Conseil d’État français, et 5 départements autorisaient encore la chasse à la glu.

Nous vous expliquions en mars dernier que la Cour de justice de l’UE avait confirmé sa position contre ces actes de cruauté, augurant d’un dénouement favorable aux animaux. Après un an de déclarations et décisions entre les instances françaises et européennes, c’est désormais chose faite. Le Conseil d’État a tranché, la chasse à la glu est désormais illégale :

« Après avoir interrogé la Cour de justice de l’Union européenne, le Conseil d’État annule la règlementation française autorisant la chasse à la glu des grives et des merles car elle est contraire au droit européen. »

Saluons le travail des associations

Cette décision plus que bienvenue marque la fin d’un bras de fer entre diverses fédérations de chasse et des associations telles que One Voice ou encore la LPO, qui s’est félicitée de cette nouvelle.

Une belle victoire pour les défenseurs des animaux, qui marque la fin d’une pratique cruelle et barbare au nom des certaines “traditions”. Mais voilà, toutes les traditions ne sont pas faites pour durer face à l’évolution des mentalités. Et le Conseil d’État n’a laissé aucun doute à ce propos, affirmant que « le seul objectif de préserver ces traditions ne suffit pas à justifier une dérogation aux interdictions [relatives à la chasse à la glu] ». On ne pouvait être plus clair.