in ,

La Cour de justice de l’Union européenne se prononce contre la chasse à la glu en France

Crédits : iStock / MikeLane45

Voilà maintenant quelques mois que la question déchaîne les passions. Après de nombreux débats très clivants en France, la chasse à la glu est en effet en passe de vivre ses derniers instants sur le territoire. C’est en tout cas ce que souhaite la Cour de justice de l’UE, qui a dû trancher et donner son avis sur cette question, dont la réponse paraissait pourtant évidente : cette méthode de chasse est-elle valide ? 

Un long débat

La chasse à la glu est un débat qui n’aurait pas eu lieu d’être tant cette pratique semble barbare et cruelle pour les animaux. Sans compter la question éthique qu’elle pose, ce type de chasse censé piéger certains oiseaux prend aussi dans ses filets d’autres créatures innocentes. En somme, elle est loin d’être sans (graves) conséquences sur la nature en général.

Mais voilà, sous prétexte que cette pratique fait partie d’une forme de “culture de la chasse”, son maintien avait été choisi dans cinq départements du sud de la France : les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse. C’est en septembre dernier que la question s’est enflammée.

Des chasseurs ont en effet contesté la décision du Conseil d’État d’interdire la chasse à la glu, en s’appuyant sur des dérogations à la directive européenne relative aux oiseaux et datant de 2009. Voilà qui explique pourquoi c’est la Cour de justice européenne qui a dû trancher cette question. Elle a publié son avis via un communiqué sur son site internet.

La Cour de justice a tranché

Elle stipule ainsi que « le caractère traditionnel d’une méthode de capture d’oiseaux ne suffit pas, en soi, à établir qu’une autre solution satisfaisante, au sens de cette disposition, ne peut être substituée à cette méthode ». Notons que la France est le dernier pays européen à encore autoriser ce type de chasse.

Autrement dit, les prises accessoires sont inacceptables et contraires aux politiques de préservation des espèces. La Cour de justice souligne en effet qu’il est impossible de relâcher les oiseaux victimes dans la nature sans que leur plumage ne soit abîmé par la glu et sans causer des blessures.

Et aussi, l’excuse de la méthode traditionnelle et “culturelle” de la chasse à la glu ne constitue pas un argument recevable qui permet de justifier cette pratique aux yeux de la Cour de justice. Un vrai soulagement pour l’association One Voice et la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), qui avaient alerté la Cour de justice pour stopper la chasse à la glu.

«Que de temps perdu et de souffrances perpétrées, si l’exécutif français ne s’était pas obstiné à maintenir des traditions d’un autre temps», regrette Allain Bougrain-Dubourg (président de la LPO). Il salue toutefois les progrès que constitue cette décision officielle, qui pourra enfin mettre un terme à la chasse à la glu en France.