in

Adopter un âne : 3 choses à savoir avant de sauter le pas

Crédits : mizuma/Pixabay

L’âne fait de plus en plus d’adeptes parmi les amoureux des animaux. Tout sauf bête, cet équidé possède une excellente mémoire ainsi qu’un tempérament doux et sensible. Mais avant d’adopter l’un de ces adorables animaux, mieux vaut connaître ses 3 caractéristiques principales.

1. Il ne supporte pas la solitude

L’âne aime la compagnie. Vivre seul dans son enclos ne fera que le rendre malheureux. Cet animal sociable a besoin de partager, d’être en contact. Isolé, il braira tout au long de la journée à la recherche d’attention.

Adopter un autre âne n’est pas une obligation. Les ânes peuvent tout à fait s’accommoder d’un animal d’une autre espèce que la leur. Un cheval, une chèvre ou même une poule pourrait faire l’affaire.

Comme chez tous les animaux, il est préférable de ne pas faire vivre deux mâles ensemble dans le même espace. La cohabitation est possible, mais sera plus compliquée qu’avec deux femelles (bien moins enclines à se disputer un territoire). Un mâle et une femelle pourraient également s’entendre, mais attention aux accouplements !

2. Il peut vivre jusqu’à 40 ans

L’espérance de vie d’un âne est très élevée. Si vous en adoptez un, sachez qu’il sera à vos côtés une grande partie de votre vie.

âne
Crédits : Myriams_Fotos/Pixabay

De plus, l’âne voue un attachement profond à ses maîtres et ne supportera pas d’être abandonné ou confié à une autre famille. Réfléchissez donc bien avant de prendre la décision d’en accueillir un chez vous.

3. Il a besoin de beaucoup d’espace

Un hectare de prairie est le minimum vital pour un âne. Plus il aura d’espace, plus il sera heureux. En effet, l’âne adore brouter l’herbe bien fraîche qui constitue d’ailleurs sa principale source d’alimentation. Un enclos dans un environnement sec ne conviendra pas à cet amoureux des pâturages.

Enfin, si vous souhaitez utiliser votre âne comme animal de travail (attelage, labourage, débroussaillage, randonnée), son habitat sera encore plus important pour lui. En effet, il aura d’autant plus besoin d’un endroit pour se détendre.

Source

Vous aimerez aussi :

Installer un poulailler dans son jardin : mode d’emploi

Adopter une chèvre : 5 choses à savoir avant de sauter le pas

Lapin : 5 astuces pour l’apprivoiser sans le stresser