in

Installer un poulailler dans son jardin : mode d’emploi

Crédits : giallopudding/Pixabay

Avoir des poules chez soi est une pratique qui devient de plus en plus à la mode. Qui n’aurait pas envie de récupérer chaque matin de bons œufs frais dont on connaît parfaitement la provenance ? Ou d’être réveillé de la façon la plus naturelle qui soit au chant du coq ? Mais avoir un poulailler ne s’improvise pas. 

Avant d’adopter des poules, il est important de réfléchir à votre capacité à leur apporter tout ce dont elles ont besoin (comme pour tout animal en fait). On constate d’ailleurs de plus en plus d’abandons de ces animaux.

Un animal n’est pas un objet et l’adoption d’un être vivant est un acte qui se doit d’être responsable. Une poule peut vivre jusqu’à 15 ans, donc attendez-vous à vous engager sur du long terme.

Combien de poules adopter ?

Tout dépend de l’espace que vous pourrez leur apporter. En effet, les poules ne doivent certainement pas rester cloîtrées dans leur poulailler. La journée, il est recommandé de les laisser vagabonder à leur guise afin qu’elles puissent prendre l’air et se dépenser.

Les poules ont deux grandes passions : picorer l’herbe et gratter le sol avec leurs petites pattes. Plus vous aurez de poules dans un espace réduit, plus votre terrain sera abîmé. N’installez donc surtout pas de poulailler sur votre balcon, ce n’est pas un lieu adapté pour des animaux de la ferme.

L’idéal est d’opter pour au moins deux poules, car une seule s’ennuierait. Deux poules suffisent pour fournir en œufs une famille de 4 personnes. Si vous souhaitez voir naître des petits poussins, vous pouvez également adopter un coq. Dans ce cas-là, prévoyez d’adopter au moins 5 poules afin que le coq ne les épuise pas trop vite. En revanche, si vous ne souhaitez accueillir des poules chez vous que pour leurs œufs frais, ne prenez surtout pas de coq !

Commencer par des poussins ou des poules ?

Pour les débutants, mieux vaut démarrer son poulailler avec des poules déjà âgées de plus de 6 semaines. En effet, les poussins demandent une attention de tous les instants et sont donc plus contraignants à entretenir que des poules adultes.

poule
Crédits : iStock

Il est important de noter qu’une poule pond à partir de ses 5 mois d’existence. Une poule seule pond environ 200 œufs par an. Le printemps et l’été sont plus propices à la ponte des œufs. En automne et en hiver, le nombre d’œufs diminue. De même, une poule pond nettement moins d’œufs à partir de ses 3 ans et ne pond plus du tout à partir de 8 ans.

Quelles poules choisir ?

Pour débuter, les poules pondeuses rousses peuvent être un excellent choix. Elles ont un caractère très agréable et un rythme de ponte assez élevé (environ 250 œufs par an).

Si vous souhaitez adopter des poules pour leurs œufs, faites attention à choisir des races de poules pondeuses et non pas d’ornement.

Quelle alimentation leur donner ?

C’est bien connu, les poules peuvent manger de tout. Mais plus leur nourriture sera de qualité, plus elles pondront régulièrement des œufs. L’aliment principal que vous devez leur donner est des céréales sous forme de graines ou granulés. Les épluchures de légumes et de fruits sont également appréciées par ces petites volailles.

Si vous souhaitez maintenir vos poules en bonne santé, ne leur donnez pas tous vos restes de table. De plus, leurs prédateurs (chat, renard…) seront bien plus attirés s’ils sentent la présence d’une délicieuse et abondante nourriture. Afin d’éloigner ces potentiels dangers, nettoyez régulièrement votre poulailler (au moins une fois par mois).

poules
Crédits : iStock

Comment aménager le poulailler ?

Après avoir choisi le type de poulailler à installer dans votre jardin, vous pouvez désormais l’agrémenter des accessoires indispensables au bien-être de vos poules.

Tout d’abord, disposez le poulailler dans un environnement sec, à l’abri du vent et du soleil. En effet, les poules ont toujours besoin d’au moins un espace à l’ombre afin de pouvoir s’y réfugier en cas de fortes chaleurs. Installez ensuite une grille autour du poulailler afin de protéger vos poules des prédateurs durant la nuit, ainsi qu’une clôture autour de la partie de votre terrain qui leur est accessible afin d’éviter tout risque de fugue.

À l’intérieur du poulailler, disposez une mangeoire, des perchoirs, des pondoirs et un abreuvoir. Enfin, agrémentez le sol de paille ou de copeaux de bois afin de finaliser le petit nid douillet de ces demoiselles.

L’aventure peut commencer !

Vous aimerez aussi :

6 astuces imparables pour stimuler la ponte des œufs chez les poules

10 astuces pour protéger vos poules des prédateurs

6 astuces pour que vos poules se sentent bien dans leur poulailler