in

Raie manta : 5 choses à savoir sur cet animal mystérieux

Crédits : MichaelStubblefield/iStock

Avec son corps aplati noir et blanc et ses grandes nageoires, la raie manta évolue dans l’eau de façon très élégante, quasi magique. On dirait presque qu’elle vole… Animal fascinant, il reste toutefois méconnu du grand public. Voici quelques éléments essentiels à savoir sur ce poisson vraiment pas comme les autres ! 

1. La plus grande des raies 

Avec ses sept mètres d’envergure et ses deux tonnes, la raie manta est la plus grande de toutes les espèces de raies. Son nom, “Manta”, fait référence au “manteau” qu’elle semble déployer lorsqu’elle nage et qui correspond en fait à ses deux immenses nageoires. Relativement rapide, elle peut d’ailleurs atteindre les 24 km/h.

À noter toutefois qu’il existe deux sortes de raie manta : la Manta alfredi et la Manta birostris. La première, plus petite, se rencontre le long des récifs tandis que la seconde est une espèce migratrice qui évolue au large de la plupart des mers tropicales et des eaux tempérées.

Enfin, en plus d’être la plus grande des raies, la raie manta est également le poisson au plus gros cerveau (proportionnellement à sa taille) !

2. Une cousine éloignée du requin

La raie manta n’est pas un mammifère marin, contrairement au dauphin ou à la baleine bleue par exemple, mais un poisson. Et plus précisément un poisson cartilagineux. Elle est liée aux requins car ils appartiennent tous deux à la sous-classe Elasmobranchii. Cela signifie qu’ils possèdent un squelette constitué de cartilage au lieu d’os.

raie manta
Crédits : Moesmand/Wikipédia

Dans le même temps, la raie manta appartient également à l’ordre des Batoidea, qui comprend les torpilles (aussi appelées raies électriques) et les poissons-scies.

3. Une espérance de vie de plus de 50 ans

La raie manta est dotée d’une longévité relativement exceptionnelle puisqu’elle peut vivre jusqu’à 50 ans, voire même plus. Cela s’explique notamment par sa croissance lente. En effet, la raie manta n’atteint sa maturité sexuelle qu’à partir de l’âge de 6 ou 10 ans.

De plus, ses prédateurs naturels sont peu nombreux. En effet, hormis l’homme, seuls les orques, les requins tigres ou encore les grands requins marteaux peuvent s’en prendre à elle.

4. Un animal complètement inoffensif 

La raie manta a la particularité de posséder deux sortes de cornes, de part et d’autre de sa bouche, ce qui lui a valu le surnom de “diable de mer“. Ces cornes lui servent en fait à ramener la nourriture vers sa bouche.

raie manta
Crédits : Ken FUNAKOSHI/Wikimedia Commons

Mais, malgré ce que ce surnom laisse entendre, il s’agit d’un animal complètement inoffensif. En effet, son alimentation se compose essentiellement de plancton. De plus, la raie manta ne possède pas d’épines venimeuses.

En revanche, la raie manta est un animal curieux qui n’hésite pas à tourner autour des plongeurs. D’autant plus qu’il n’est pas rare de l’observer près de la surface. Parfois même il lui arrive de sauter hors de l’eau pour se débarrasser des poissons parasites qui lui collent au train.

5. Un bébé tous les 2 à 5 ans

La raie manta est classée comme une espèce vulnérable. Et pour cause, victime de la surpêche, elle ne parvient pas à augmenter sa population.

La raison ? La raie manta ne se reproduit que tous les 2 à 5 ans. S’ensuit ensuite une période de gestation de 12 mois et la naissance d’un seul petit qui pèse déjà près de 10 kg.

Vous aimerez aussi : 

Voilà pourquoi vous ne verrez jamais de grand requin blanc en captivité

Requin-baleine : 10 choses à savoir sur le plus gros poisson du monde

Les silures sont-ils vraiment dangereux ?