in

Fientes de poules : voici comment les réutiliser en engrais au jardin !

Crédits : Nadanka / iStock

Si vous avez la chance d’avoir des poules, sachez qu’il est possible de recycler les déchets de vos gallinacés pour obtenir un engrais naturel et entièrement gratuit. Avis à ceux qui veulent adopter une démarche entièrement écologique mais aussi économique !

Qu’est-ce qu’un engrais ? 

Avant toute chose, il semble important de rappeler ce qu’est un engrais exactement. Pour grandir et produire leurs fleurs et leurs fruits, les végétaux ont besoin d’énergie. Et pour leur apporter toute l’énergie nécessaire, l’engrais est le moyen idéal. En effet, ce dernier constitue une excellente source de nutriments. Or, c’est justement cette “nourriture” qui va nettement favoriser la croissance des plantes.

Un engrais peut être chimique ou naturel. Dans ce dernier cas, il peut être d’origine animale, comme le fumier, ou d’origine végétale, comme le purin d’ortie. À noter qu’il peut également être synthétisé, comme c’est le cas de l’urine qui est un très bon engrais.

Les fientes de poules, un engrais idéal

Les fientes de poules constituent un engrais de qualité pour le jardin. En effet, elles sont riches en azote, en phosphate et en sels ammoniacaux. De plus, elles permettent de fabriquer un engrais dont les nutriments, en particulier l’azote, seront rapidement assimilés par les végétaux.

poules
Crédits : MahirAtes / iStock

Le fumier de poules peut s’utiliser pour n’importe quel type de plante. Mais il est particulièrement recommandé au potager pour les légumes-feuilles (salades, choux, épinards…) et les légumes-racines (pommes de terre, carottes, courgettes…).

En revanche, mieux vaut éviter de l’utiliser sur les légumes-fruits (tomates, courges, aubergines, haricots verts…), les feuilles risquant de se développer au détriment des fruits.

Comment utiliser les fientes de poules au jardin ? 

Tout d’abord, il faut récolter les fientes de poules (mélangées à la paille qui leur sert de litière). Cette opération s’effectue lors du nettoyage de la litière du poulailler.

Il existe ensuite deux techniques pour utiliser cet engrais gratuit au jardin :

1. Au compost

Pour utiliser le fumier de poules, le plus simple est de le composter. Pour ce faire, ramassez les fientes agrégées à la paille qui constitue la litière de vos poules.

Constituez ensuite un compost en alternant les couches de déchets verts (feuilles, tontes de pelouse…) et les couches de déchets du poulailler. À noter que le compost doit être arrosé tous les 10 jours.

Au bout de quelques semaines pour un compost à chaud ou de six mois pour un compost à froid, vous pouvez épandre le mélange sur le sol de votre jardin, à condition de ne pas dépasser 500g / m² de terre. En effet, un apport régulier et en petite quantité sera plus bénéfique qu’un apport massif.

2. Directement sur les plantes

Une autre technique consiste à incorporer directement les fientes de poules accompagnées de leur paille usagée au sol des plantes. En se décomposant, les fientes libéreront alors progressivement leurs nutriments.

Toutefois, avant de les utiliser, il est nécessaire de faire sécher les fientes durant plusieurs mois en hiver ou 4 à 6 semaines durant l’été, dans un endroit où elles seront conservées à l’abri de l’humidité. Une fois le séchage terminé, il faut ensuite les réduire en poudre (pour cela, pensez à porter un masque !). Alors seulement les fientes de poules peuvent faire office d’engrais en étant mélangées à la terre utilisée pour le jardin, à raison d’1/3 de fientes pour 2/3 de terre.

Attention, cette technique nécessite un dosage parfaitement équilibré, sous peine de brûler les racines des plantes.

3. En paillage

Les fientes de poules mélangées à la paille peuvent également s’utiliser en paillage, notamment l’été. Cela permettra de retenir l’eau au niveau de la terre et limiter ainsi les effets de la sécheresse sur vos plantes.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :