Les éléphants vivent désormais la nuit pour échapper aux braconniers

Crédits : iStock
Les éléphants vivent désormais la nuit pour échapper aux braconniers
noté 4.9 - 11 votes

Une étude récente réalisée au Kenya a démontré que les éléphants d’Afrique ont une formidable capacité d’adaptation. Animaux vivant normalement le jour, ils sont devenus nocturnes pour échapper au braconnage. Un incroyable instinct de survie…

Habitués à se déplacer et à se nourrir dès les premières heures du jour, les éléphants africains ont radicalement changé leurs habitudes. C’est ce que révèle une étude réalisée conjointement par l’université de Twente, aux Pays-Bas, et l’association Save The Elephants. Conscients de la menace de braconnage qui pèse sur eux (30 000 éléphants sont tués chaque année pour leurs défenses en ivoire), les pachydermes se sont mis à se cacher durant la journée dans les zones les plus à risques et à se montrer la nuit.

Il s’agit sûrement d’un moyen d’empêcher l’extinction de l’espèce. En effet, 30 % des éléphants d’Afrique ont disparu entre 2007 et 2014.

Un éléphant nommé Morgan

C’est en 2016 que le premier comportement de ce type a pu être observé par les scientifiques. En suivant le voyage jusqu’en Somalie d’un mâle éléphant kenyan nommé Morgan à l’aide d’un collier GPS, ils se sont aperçus que ce dernier prenait soin de se camoufler dans des arbustes la journée et se déplaçait uniquement la nuit.

La raison ? Il savait pertinemment qu’il traversait une zone où le braconnage faisait rage. Les chercheurs en ont conclu que « le braconnage représente clairement un risque diurne ».

Des femelles plus conscientes du danger

Intrigués par cette découverte, ils ont suivi les activités quotidiennes de 32 mâles et 28 femelles. Les éléphants suivis vivaient dans le nord du Kenya entre 2002 et 2012. L’étude a révélé que durant les périodes où le braconnage était élevé, les éléphantes « bougeaient plus la nuit que le jour ». Les mâles adoptent également ce comportement, mais dans une moindre mesure. En effet, la préoccupation des mères pour leurs éléphanteaux les incite à agir plus rapidement pour protéger leur progéniture.

éléphant
Crédits : sasint/Pixabay

Douglas Hamilton, le fondateur de Save The Elephants, précise : « Cette étude montre la capacité de l’éléphant, le plus grand mammifère terrestre, à adapter son comportement pour sa sécurité ».

Un changement de comportement qui n’est pas sans conséquence

Alors que les éléphants ont trouvé le moyen de s’adapter à la menace qui pèse sur leur espèce, cela pourrait « avoir des conséquences sur leur stratégie pour se nourrir, sur leur reproduction et leur survie, qui ne sont pas encore totalement connues ».

Le risque est d’autant plus élevé pour les éléphanteaux. En effet, ils courent un risque plus grand « d’être attrapés par des lions ou des hyènes la nuit‘, relève Festus Ihwagi, chercheur à l’université de Twente. “Et pour les éléphants adultes, cela implique une altération de leur vie sociale”, et notamment sexuelle.

Source

Vous aimerez aussi :

10 gestes à faire au quotidien pour sauver les animaux menacés d’extinction

VIDÉO : face à un bulldozer, cet orang-outan tente de protéger le dernier arbre de sa forêt encore debout…

En 2080, 50% des espèces animales auront disparu de la surface de la Terre