in

Des chenilles pourraient bien sauver la planète

Crédits : 12019/Pixabay

La découverte incroyable en Espagne de l’existence de chenilles capables de manger et de digérer le plastique va peut-être révolutionner notre façon de considérer ces petites bêtes.

C’est en capturant des chenilles à l’intérieur d’un sac plastique qu’une apicultrice a découvert qu’il existait sur notre planète des animaux capables de manger du plastique. En effet, le sac, complètement troué à son retour témoigne de la capacité de ces animaux à ingurgiter ce matériau.

Une plastification de la nature déjà bien avancée

Cette nouvelle n’est pas seulement bénéfique pour la science. Elle peut carrément constituer un moyen de sauver notre belle Terre. En effet, chaque année dans le monde, ce sont 90 millions de tonnes de plastique qui sont abandonnées dans la nature. Soit 32 % de la production annuelle mondiale.

Ce chiffre ahurissant montre à quel point la planète subit la pollution de l’Homme. Tout en sachant qu’un emballage en plastique met entre 100 à 1000 ans pour se détruire intégralement

chenille diable cornu hickory
Crédits : iStock

Une espèce unique au monde

Des animaux capables de manger du plastique avaient déjà été découverts par le passé, comme les cafards, mais c’est la première fois qu’une espèce possède la capacité de le transformer en matière biodégradable. En 2015, une espèce de vers de farine présentant de nombreuses similitudes avec ces chenilles avait également été découverte. Mais aucune étude n’est encore parue sur le sujet.

Espérons maintenant que les scientifiques se pencheront sérieusement sur le sujet. En effet, ces animaux peu ragoûtants représentent peut-être la clé pour sauver la planète !

Source

Vous aimerez aussi :

Réchauffement climatique : en 2080, 50% des espèces animales auront disparu de la surface de la Terre

5 animaux communs en France qui auront disparu d’ici 10 ans

Chaque année, 10 000 dauphins sont secrètement tués en France