in

Adopter un chien abandonné : 10 questions importantes à poser au refuge

Crédits : Halfpoint / iStock

Vous avez décidé de vous rendre dans un refuge pour adopter un chien ? C’est une excellente idée ! En revanche, avant de repartir avec votre toutou coup de coeur, prenez le temps de poser les bonnes questions au personnel du refuge. L’objectif ? Récolter un maximum d’informations sur votre futur chien afin de ne pas déchanter une fois arrivé à la maison. Et adopter ainsi LE chien qui vous correspond vraiment !

1. Le chien a-t-il un passé difficile ? 

Les chiens recueillis dans les refuges n’ont pas tous été maltraités ou abandonnés. Mais cela peut malheureusement arriver. Dans ce cas, l’éducation devra être différente de celle d’un chien qui n’a pas connu la violence.

Ainsi, si le refuge connaît l’histoire du chien qui vous a tapé dans l’oeil, il est indispensable de la demander pour pouvoir, par la suite, agir en fonction.

2. Le chien a-t-il des problèmes de comportement ?

Les problèmes de comportement, comme l’agressivité, la peur, l’aboiement excessif ou encore l’anxiété de séparation, sont monnaie courante chez les chiens. Il est donc nécessaire d’être mis au courant sur d’éventuels troubles du comportement avant de repartir avec un chien.

Là encore, cela vous permettra d’adopter votre chien en toute connaissance de cause et éviter ainsi que vous ne le rameniez au refuge quelques jours plus tard. Ce type d’adoption “ratée” arrive plus souvent qu’on ne le croit. Or, cela a bien souvent pour effet de réveiller une nouvelle fois le traumatisme d’abandon de l’animal.

3. Le chien tolère-t-il les autres chiens ? 

C’est une question absolument essentielle. Et pour cause, lors de vos futures balades avec votre chien, vous devrez pouvoir anticiper toute éventuelle rencontre avec un autre chien.

Ainsi, si vous savez par exemple que votre compagnon à quatre pattes ne supporte pas les mâles de son espèce, vous aurez soin de demander au préalable au propriétaire de l’autre chien s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle avant toute confrontation. L’objectif ? Éviter les bagarres !

4. Le chien est-il du genre fugueur ? 

Si vous avez tendance à laisser vivre vos animaux en totale liberté, mieux vaut donc être sûr que le chien que vous avez choisi pourra s’adapter à ce mode de vie.

En effet, s’il a plutôt pour habitude de fuguer et que vous devrez obligatoirement le tenir en laisse à chaque sortie et installer une clôture dans votre jardin, votre choix se portera peut-être finalement sur un autre animal.

5. Le chien a-t-il des antécédents médicaux ? 

Que vous adoptiez un chiot ou un chien âgé, il est essentiel de savoir s’il a des problèmes de santé. En effet, si le chien a une maladie chronique qui nécessite un traitement médicamenteux, par exemple, mieux vaut que vous le sachiez afin de prévoir votre budget en fonction.

chien cage
Crédits : iStock

De même, si l’animal a une faiblesse au coeur, à la patte ou encore aux yeux suite à une maladie ou à un accident, il est là aussi nécessaire de le savoir. De cette façon, vous serez plus vigilant.

6. Le chien a-t-il été stérilisé ? 

Généralement, tous les chiens non stérilisés le sont à leur arrivée au refuge. D’ailleurs, bien souvent, la stérilisation de l’animal est la raison pour laquelle les frais d’adoption demandés par le refuge peuvent être légèrement plus élevés. Toutefois, mieux vaut poser la question afin d’en être certain.

7. Le chien aime-t-il les enfants ? 

Même si pour l’instant vous n’êtes pas amené à côtoyer des enfants dans votre quotidien, cela ne signifie pas que votre chien n’en verra jamais. En effet, il n’est pas rare que les enfants se ruent sur les chiens qu’ils croisent dans la rue pour les caresser. De fait, il est indispensable de savoir comment pourrait réagir votre chien afin d’éviter tout incident.

À noter également que la même question se pose avec les chats. En effet, si votre chien venait à apercevoir un chat dans la rue, serait-il du genre à le pourchasser ou à l’ignorer ?

8. Le chien a-t-il peur de quelque chose en particulier ? 

Certains chiens ont des phobies qui peuvent, parfois, représenter un véritable handicap pour eux. Les phobies les plus courantes sont la peur de l’orage, des feux d’artifice ou encore des personnes à capuche.

Dans tous les cas, pensez à demander si le chien que vous avez choisi a peur de quelque chose en particulier. Si c’est le cas, vous pourrez ainsi prendre vos dispositions pour éviter de le confronter à l’objet de sa peur. Ou, tout du moins, ne pas vous laisser surprendre.

9. Le chien a-t-il déjà des notions d’obéissance ? 

Si votre chien connaît déjà quelques ordres de base, comme “assis, “couché”, ou “pas bouger”, cela peut être utile à savoir. De même s’il a déjà appris la marche en laisse.

Par ailleurs, savoir si le chien que vous adoptez est propre est également indispensable. En effet, certains chiens adultes n’ont jamais été éduqués à la propreté et leurs futurs propriétaires ont, de fait, un gros travail à effectuer.

10. Le chien a-t-il des activités préférées ? 

Lorsque vous rentrerez chez vous avec votre nouvel ami à poils, il faudra que vous gagniez peu à peu sa confiance. Pour ce faire, vous devrez l’éduquer tout en douceur mais aussi et surtout jouer avec lui. En effet, c’est par le jeu que les liens se nouent entre un chien et son maître.

Or, même si vous apprendrez bien assez tôt à quel genre de jeu votre chien préfère jouer et à quel genre d’activité il aime s’adonner, cela peut être intéressant de le savoir dès le départ. De cette façon, vous partirez immédiatement sur de bonnes bases avec lui !

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :