in

Votre chèvre éternue régulièrement ? Voilà pourquoi

Crédits : iStock

Ça y est, vous avez enfin sauté le pas, vous avez adopté une ou plusieurs chèvres ! Non seulement vos nouvelles compagnes tondent votre pelouse à votre place, mais en plus elles vous offrent leur amitié. Mais, même si vous en rêviez, on ne peut pas dire que vous soyez un spécialiste des chèvres, et quelques-uns de leurs comportements peuvent parfois vous surprendre. Or, vous avez justement pu observer que votre biquette avait tendance à éternuer régulièrement ces jours-ci. Que signifie ce comportement ? Devez-vous vous inquiéter ?

Une façon d’exprimer sa peur

Si lorsque vous vous rendez auprès de votre chèvre, vous constatez qu’elle éternue souvent, vous devez vous poser des questions sur son environnement. En effet, la chèvre est un animal particulièrement froussard, c’est bien simple, elle a peur de tout ! Ainsi, le moindre bruit ou mouvement inhabituel peut la stresser. Par exemple, il suffit qu’une voiture passe à côté d’elle pour l’angoisser, qu’un chien aboie au loin ou qu’une personne étrangère s’approche d’elle.

Dans ces moments, vous pouvez remarquer qu’elle a la tête bien droite, les oreilles dirigées vers ce qui lui fait peur. Elle semble tendue et en alerte. Or, c’est justement à cet instant qu’elle se met à éternuer. La raison est simple : c’est sa façon à elle d’exprimer sa peur. Le plus souvent, vous pouvez d’ailleurs la voir rentrer rapidement dans son abri, seul endroit où elle se sent en sécurité.

chèvre
Crédits : ElleEKay/Pixabay

Que faire pour la rassurer ?

Si votre chèvre est une vraie peureuse, n’hésitez pas à la déplacer dans une partie de votre terrain moins bruyante, davantage cachée. L’objectif est de ne plus lui donner de raisons d’avoir peur.

Par ailleurs, il est fortement recommandé d’adopter au minimum deux chèvres. En effet, la chèvre n’est pas un animal solitaire, bien au contraire. Une chèvre qui vit seule pourrait devenir, à la longue, terriblement malheureuse. De plus, le fait d’être plusieurs peut largement contribuer à les rassurer face à d’éventuels dangers.

chèvre
Crédits : caenhilcc/Pixabay

À noter également que les chèvres sont particulièrement sensibles aux courants d’air et aux variations de température. Ainsi, si les éternuements de votre chèvre ressemblent plutôt à des quintes de toux, accompagnées ou non d’autres symptômes (perte d’appétit, essoufflement, écoulements nasaux, respiration difficile…), contactez immédiatement un vétérinaire.

Source

Vous aimerez aussi :

Au Maroc, les chèvres adorent grimper dans les arbres… Découvrez pourquoi !

VIDÉO : ce lâcher de bébés chèvres est la chose la plus mignonne que vous verrez aujourd’hui

Cette histoire d’amitié entre un chat et un bébé chèvre va vous faire fondre