in

Comment se prémunir de ce virus mortel qui foudroie les lapins domestiques

Crédits : iStock

Le VHD2, la maladie hémorragique virale du lapin, est une maladie très contagieuse et mortelle pour les lapins. Actuellement, il n’existe pas de traitement possible, mais un vaccin permet d’éviter que ce virus n’ôte la vie à votre lapin. 

Les symptômes de la maladie

Le VHD est une maladie inoffensive pour l’homme et le reste des animaux domestiques, mais foudroyante pour le lapin qui l’attrape. Elle est tout d’abord apparue dans le nord de la France dans les années 1980, puis une nouvelle variante de la maladie (encore plus résistante) est apparue en 2010, le VHD2, qui touche désormais la France entière.

L’incubation dure moins de 72 heures, ce qui est très rapide. Elle provoque des éternuements, hémorragies nasales, anales et buccales, des phases d’excitation, des spasmes…, et ce, jusqu’à ce que l’animal meure. Toutefois, il est probable qu’aucun symptôme n’apparaisse, mais que le lapin meurt tout à fait soudainement. Dans ces cas-là, seule une autopsie pourra déterminer que c’est bien ce virus qui a mis fin aux jours de votre animal.

lapin
Crédits : iStock

Les conditions de transmission

Le VHD se transmet au contact d’animaux malades par les excréments, le matériel qui a été contaminé par un lapin décédé du virus, les poils, les sécrétions nasales, les aliments, les insectes (vecteurs de virus)… Le virus est particulièrement résistant car il peut rester actif pendant au moins trois mois à l’air libre. Si vous vivez dans une zone fortement touchée par le virus, il vaut donc mieux éviter de laisser votre compagnon sortir.

La maladie peut toucher les lapins domestiques tout comme les lapins sauvages. Si votre lapin se promène dans votre jardin et que des lapins sauvages contaminés y sont venus, il y a des risques de contamination. De plus, si vous nourrissez votre lapin avec des légumes qui poussent chez vous, rincez-les bien. On ne sait jamais.

lapin
Crédits : iStock

Pour le protéger, il faut le vacciner

Si votre lapin attrape cette maladie, il n’y aura pas d’autre issue possible que la mort. Le lapin n’y survit pas et aucun traitement n’existe pour le moment. La seule solution est donc de faire vacciner votre lapin au préalable. Certes, cela a un coût, mais il n’y a pas d’autre moyen de le protéger.

Source

Vous aimerez aussi :

Les 7 principales maladies que peuvent nous transmettre les NAC (reptiles, rongeurs, oiseaux…)

C’est prouvé, le lapin peut littéralement mourir de peur !

Pourquoi vaut-il mieux faire stériliser son lapin ?