in

VIDÉO : des renards gavés à mort pour leur fourrure

Crédits : Capture YouTube/IBTimes UK

La Finlande est au cœur d’une polémique depuis la publication de l’enquête-choc de l’association de défense des animaux Oikeutta eläimille sur les fermes à fourrure du pays. 

Plus il y a de la fourrure à vendre, plus l’argent coule à flots. L’élevage de renards bleus pour leur fourrure est autorisé en Finlande qui est l’un des principaux fabricants d’Europe. Mais ces fermes utilisent parfois des méthodes ignobles. Comme le montrent ces images provenant de 5 fermes finlandaises différentes et filmées au printemps 2017. Or, faire souffrir les animaux est interdit dans ce pays.

Des méthodes cruelles

Les « monster foxes » (ou renards monstres) sont élevés dans des cages bien trop étroites pour eux et ils sont gavés d’aliments gras afin d’être rendus obèses et de produire ainsi plus de fourrure. En effet, ces renards pèsent plus de 19 kilos alors que leur poids normal est censé être de 3,5 kilos. Ils suivent ensuite un régime sec afin de détendre leur peau et qu’il soit plus facile de récupérer leur fourrure.

Incapables de se mouvoir et les yeux pleins de sang, ces renards (ou plutôt ce qu’il en reste) font peine à voir. Après avoir passé une vie en cage à être gavées comme des oies, ces pauvres bêtes sont vouées à une mort cruelle. Les méthodes varient, mais pour les animaux les plus « chanceux » ils meurent d’obésité. Pour les autres c’est l’électrocution, la chambre à gaz ou encore le brisage de cou.

Afin de mettre un terme à la polémique grandissante, l’association finlandaise des éleveurs de fourrures aurait demandé à des vétérinaires de se rendre sur les lieux de ces élevages aux méthodes illégales afin d’agir.

Les fourrures vendues aux marques de luxe

Les fourrures prélevées sur ces renards bleus sont vendues aux enchères sous la marque « Saga Furs ». Les principaux acheteurs sont les maisons de luxe Gucci, Louis Vuitton ou encore Michael Kors.

Encore aujourd’hui, plus de 1 milliard d’animaux sont tués chaque année pour leur fourrure dans le monde. Quand on sait que 10 à 20 renards sont nécessaires pour fabriquer un seul manteau de fourrure, on prend pleinement conscience de l’ampleur de ce commerce. Les lapins, chinchillas, visons, les chiens ou encore les chats sont également très prisés par l’industrie de la mode.

Source

Vous aimerez aussi :

Horrible : une nouvelle mode consiste à transformer des scarabées vivants en bijoux !

Voilà comment est fabriqué le café le plus cher du monde…

Les usines à chiots d’Europe de l’Est ou le comble de l’horreur