in

Un ours polaire mourant de faim devenu le symbole du réchauffement climatique

Crédits : Capture YouTube/Guardian News

Cette triste vidéo d’un ours polaire affamé et peinant à se déplacer a enflammé la toile. Et pour cause, l’agonie de l’animal est à mettre en corrélation avec l’agonie de la planète, faisant de lui un véritable symbole du réchauffement climatique et de l’impact de l’Homme sur la faune. 

Une espèce en danger

L’ours blanc, que l’on trouve uniquement sur la banquise vers le pôle Nord et qui vit en moyenne une vingtaine d’années, est l’un des plus gros carnivores terrestres. Au sommet de la pyramide alimentaire, l’animal n’a pas de prédateurs et n’a donc qu’une seule idée en tête tout au long de sa vie : se nourrir. La graisse qu’il accumule permet, en plus de sa fourrure, de l’isoler du froid polaire ainsi que de l’eau glacée dans laquelle il a l’habitude de chasser, étant un très bon nageur.

Son menu favori ? Le phoque, bien sûr. Or, la fonte des glaces donne désormais un avantage indéniable à ces derniers, empêchant les ours de les attraper. En effet, d’ordinaire, les ours polaires les attendent au bord des trous de glace, où les phoques remontent pour respirer. Mais avec la diminution de la banquise, ces trous sont de plus en plus nombreux, permettant aux phoques de reprendre leur respiration loin de leurs prédateurs.

ours polaire blanc
Crédits : iStock

Les ours s’épuisent donc parfois à nager des centaines de kilomètres pour trouver de la nourriture ou même simplement une plaque de glace pour se reposer. Certains meurent même noyés, quand d’autres pratiquent le cannibalisme. D’autres encore viennent s’alimenter aux alentours des zones d’habitation humaines, provoquant ainsi l’inquiétude et la colère des habitants.

Considérés comme une espèce vulnérable par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), les ours polaires pourraient bien disparaître de la surface de la Terre d’ici la fin du siècle…

Des images bouleversantes

Fort de ces constatations, le photographe Paul Nicklen, également biologiste spécialiste des ours polaires, a souhaité alerter le monde entier sur le tragique sort qui attend les ours polaires. Alors qu’il était en expédition sur l‘île de Baffin, au Canada, il a fait une rencontre qui a marqué sa vie et qu’il a souhaité partager avec les internautes.

Dans une vidéo postée sur Instagram par le photographe et devenue virale, on peut apercevoir un ours polaire famélique à la recherche désespérée de nourriture sur une terre sans glace et donc sans proies à chasser. L’animal erre misérablement, peinant à marcher à cause d’un arrière-train atrophié, jusqu’à une poubelle dans laquelle il ne trouve malheureusement rien. On le voit ensuite se laisser tomber à terre, attendant la mort. Paul Nicklen pense d’ailleurs que l’ours « est mort dans les heures qui suivaient » la capture de ces images.

« C’est ce à quoi la famine ressemble », ajoute le photographe. « L’atrophie musculaire, le manque d’énergie. C’est une mort lente et douloureuse. Quand les scientifiques disent que les ours polaires seront éteints dans 100 ans, je pense aux 25 000 qui vont mourir de cette façon ».

Source

Vous aimerez aussi :

Cuba, le pays sans pesticides devenu un véritable paradis pour les abeilles

5 animaux communs en France qui auront disparu d’ici 10 ans

Il y a désormais plus de tigres domestiques aux États-Unis que de tigres sauvages dans le monde… Consternant !