in

Mon chien aboie en mon absence : 7 solutions efficaces pour y remédier

Crédits : iStock

Dès que vous passez la porte de votre domicile, votre chien se met à aboyer. Le problème, c’est que cela dure toute la journée, jusqu’à ce que vous rentriez du travail. Vos voisins n’en peuvent plus et c’est compréhensible. Afin de rétablir de bonnes relations avec votre voisinage, voici 7 solutions efficaces pour faire cesser les aboiements de votre chien. 

Si votre chien aboie toujours pendant votre absence, c’est parce que c’est son seul moyen d’exprimer une frustration ou un profond mal-être. En effet, votre chien peut être angoissé à l’idée de rester seul, ce qui le pousse à aboyer pour faire connaître sa tristesse. Les aboiements doivent alors être plutôt assimilés à des plaintes.

Mais votre toutou peut aussi aboyer pour signifier sa frustration, son mécontentement de vous voir partir et de ne plus avoir d’attention. C’est souvent le cas des chiens qui se prennent pour les chefs de famille dans leur foyer et qui ont l’habitude que le moindre de leurs désirs soit satisfait.

1. Cassez le rituel de départ

Afin de faire cesser les aboiements de votre chien, vous devrez le rééduquer tout en le poussant à se détacher de vous ou tout en affirmant votre dominance. Pour cela, commencez par casser le rituel de départ. Plusieurs fois dans la journée, faites mine de sortir. Mais à chaque fois, veillez à ne pas accorder d’attention à votre chien au minimum 15 minutes avant de partir.

Ignorez-le lorsque vous sortez mais ignorez-le aussi lorsque vous rentrez chez vous. En effet, même si cela vous fait plaisir que votre chien ait pour habitude de vous sauter dessus en aboyant de joie pour vous saluer à votre retour à la maison, vous devez absolument faire cesser ce comportement. En laissant votre chien agir ainsi et en le couvrant d’affection en retour, il pense que le fait que vous vous soyez quittés n’est pas « normal ». Il est donc nécessaire de faire de votre départ et de votre retour des événements complètement anodins. De plus, cela permettra de lui montrer que ce n’est pas parce qu’il vous demande de l’attention que vous lui en accordez. C’est vous qui décidez.

2. Établissez des règles strictes

Si votre chien a un problème de dominance, il peut être utile d’établir de nouvelles règles dans le foyer afin de lui faire comprendre que c’est vous le chef et pas lui. Tout d’abord, veillez à ce que votre chien mange toujours après vous. En effet, dans une meute, c’est le chef qui mange en premier et qui a le meilleur repas. Les autres membres de la meute se contentent des restes.

chien croquettes
Crédits : iStock

De plus, vous devez obliger votre chien à dormir dans un lieu qui lui est dédié, et surtout pas dans votre lit. Enfin, vous devez définir les limites de son territoire et vous y tenir : par exemple, interdisez-lui de monter sur le canapé.

3. Apprenez-lui à renoncer

Si votre chien a l’habitude d’avoir toujours tout ce qu’il veut, vous devez faire en sorte de changer son mode de fonctionnement. En effet, pour obtenir quelque chose (une caresse, une croquette, un moment de jeu…), votre chien sait qu’il doit venir vers vous. Mais désormais, dès que vous le voyez approcher pour réclamer une attention, ignorez-le.

Une fois que votre chien aura abandonné et sera en train de faire autre chose, appelez-le et donnez-lui ce qu’il désirait quelques minutes auparavant. Ainsi, il comprendra qu’il vaut mieux renoncer plutôt qu’insister pour obtenir ce qu’il veut.

4. Habituez-le à rester seul

Votre chien doit absolument s’habituer à rester seul, même lorsque vous êtes là. Ainsi, n’hésitez pas l’enfermer quelques minutes par jour seul dans une pièce de la maison (avec des jouets et une gamelle d’eau fraîche). Et surtout, s’il se met à aboyer, ne le grondez pas. En effet, le fait de le gronder montre que vous lui accordez de l’attention ! Préférez attendre qu’il ait fini d’aboyer (même quelques secondes) pour rentrer dans la pièce et le récompenser avec une caresse ou une petite friandise.

Vous pouvez également lui interdire une pièce dans la maison afin qu’il s’habitue à ne pas vous suivre partout.

5. Proposez-lui un jouet d’occupation

Afin que votre chien associe votre départ de la maison à un sentiment positif, n’hésitez pas à lui fournir un jouet rempli de croquettes, voire sa gamelle, au moment de partir. L’avantage du jouet, comme le Pipolino, est qu’il occupera votre chien durant de longues minutes après votre départ.

chien jouet intelligent
Crédits : iStock

6. Mettez de la musique

Certains chiens se sentent plus rassurés lorsque le poste de radio ou le téléviseur reste allumé toute la journée. Cela les aide à mieux vivre leur solitude. Ainsi, n’hésitez pas à essayer de laisser la musique allumée lors de votre départ (évitez le hard rock tout de même…).

7. Fatiguez-le

Cela peut paraître évident, mais un chien qui se sentira détendu car il se sera suffisamment dépensé aura moins tendance à aboyer ou à détruire lorsqu’il est seul. Ainsi, il est très important de stimuler votre chien physiquement mais aussi intellectuellement chaque jour, et si possible avant de partir au travail. Faites-le courir et jouer pendant une heure chaque matin et il y a des chances pour qu’il se tienne tranquille le reste de la journée !

Et, cela coule de source, pensez toujours à bien sortir votre chien avant de partir afin qu’il puisse faire ses besoins…

Source

Vous aimerez aussi :

8 conseils pour arrêter les pleurs de votre chiot la nuit

3 objets efficaces contre les aboiements du chien

5 raisons qui expliquent pourquoi votre chien pleure