in

Une nouvelle étude le confirme, la 6 ème extinction de masse est en cours !

Crédits : geralt/Pixabay

Les signaux d’alarme ont bien été tirés, mais cela n’a pas empêché la sixième extinction de masse de commencer. C’est ce qu’a révélé une étude scientifique publiée le lundi 10 juillet 2017. Flippant.

Une étude scientifique menée sur 25 ans

Les résultats de cette étude montrent que le nombre de vertébrés vivant sur Terre, ainsi que leurs zones de présence, est en pleine régression. Cette découverte est tellement inquiétante pour le futur de notre belle planète que les chercheurs mexicains et américains à l’origine de cette révélation parlent carrément d’« anéantissement biologique » en cours.

Pour preuve, l’accélération soudaine de la disparition de ces êtres vivants ne trouve d’équivalent que dans l’extinction qui a touché les dinosaures il y a de cela 66 millions d’années. Concrètement, cela signifie que le rythme auquel les dinosaures ont été rayés de la surface de la Terre correspond à celui que nous connaissons actuellement pour nos populations de vertébrés. À titre d’exemple, depuis 1993, 43 % des lions ont disparu de notre planète, ce qui représente presque la moitié de leur population totale.

Cette chute catastrophique de population se retrouve également chez les girafes, les orangs-outans de Bornéo ou encore les guépards. Parfois même, certains mammifères sont devenus, en à peine 10 ou 20 ans, des espèces en voie de disparition.

lion
Crédits : Max Pixel

Un avenir plus que sombre se profile à l’horizon

Les conséquences à venir de cette extinction massive sur la vie humaine et animale sont plus que graves. En effet, l’impact écologique sera irréversible. Cela entraînera probablement des complications en termes économiques et sociétaux.

Les causes sont bien évidemment humaines : l’agriculture, la déforestation, l’urbanisation, la pollution, la surpopulation, le réchauffement climatique ou encore l’exploitation intensive des espèces (élevage, chasse, braconnage, pêche…). Autant d’erreurs commises par l’Homme qui ont conduit à la destruction progressive de la biodiversité.

La catastrophe annoncée ne peut pas être enrayée, mais elle peut être ralentie si les lanceurs d’alerte parviennent à déclencher une vive prise de conscience chez les populations humaines. Il apparaît que l’homme dispose d’une vingtaine d’années devant lui pour tenter de contenir ce recul de population. Sachant que selon les scientifiques, la moitié des animaux de la planète a disparu depuis 1970, quels seront les chiffres dans 50 ans ?

Source

Vous aimerez aussi :

France : un tiers des oiseaux a déjà disparu de nos campagnes

Réchauffement climatique : en 2080, 50% des espèces animales auront disparu de la surface de la Terre

5 animaux communs en France qui auront disparu d’ici 10 ans