in

Vampires : ils existent vraiment, mais pas sous la forme que l’on imagine…

Crédits : Venerala/iStock

Depuis toujours, vous pensez que le comte Dracula et ses semblables ne sont que des inventions de l’esprit ? Que les vampires n’existent que dans les films d’horreur (ou dans Twilight) ? Détrompez-vous, ils vivent bel et bien parmi nous ! Seulement, ils n’ont pas la forme que l’on imagine…

1. La chauve-souris vampire

Cette chauve-souris, appelée Vampire commun (Desmodus rotundus), n’est pas plus grosse qu’une souris mais peut faire des dégâts considérables. Et pour cause, elle est hématophage, ce qui signifie qu’elle se nourrit du sang de ses victimes.

Ses proies préférées ? Le bétail, comme les vaches ou encore les chevaux. En revanche, il est rare qu’elle s’attaque aux humains. Et rassurez-vous, vous avez peu de chances de la croiser, sauf si vous habitez en Amérique du Sud.

chauve-souris vampire
Crédits :Uwe Schmidt/Wikipédia

2. La lamproie marine

La lamproie marine (Petromyzon marinus) est un poisson quelque peu particulier. Et pour cause, sa méthode de chasse est unique au monde : pour se nourrir, la lamproie marine se colle à la peau de sa proie (généralement un autre poisson) à l’aide de sa ventouse buccale. Grâce à ses nombreuses dents, elle pénètre ensuite la chair et aspire le sang.

Autant vous dire que vous n’avez aucune envie de tomber sur ce suceur de sang de près de 1 mètre de long lors de vos baignades. Et ça tombe bien, même s’il vit le long du littoral Atlantique et en Méditerranée, il ne s’attaque pas à l’homme !

lamproie marine
Crédits : NOAA/Flickr

3. Le pinson-vampire

Les vampires existent également chez les oiseaux ! En effet, sur les îles Galapagos vit une espèce d’oiseau appelée pinson-vampire (Geospiza difficilis septentrionalis). Ce petit oiseau porte bien son nom puisqu’il a pour vilaine habitude de picorer les grands oiseaux marins des îles grâce à son bec pointu. Pour ce faire, il se pose à la base de leur queue, les pique puis boit littéralement leur sang.

Mais le pinson-vampire n’est pas un vampire à part entière puisque le sang de ses victimes ne constitue pas la base de son régime alimentaire. Pour lui, il s’agit juste d’un moyen supplémentaire de se nourrir, notamment en période de sécheresse.

pinson-vampire
Crédits : Putneymark/Wikimedia Commons

4. Le candiru

Uniquement présent dans les fleuves d’eau douce d’Amérique du Sud, notamment l’Amazone, ce poisson-chat (Vandellia cirrhosa) a de quoi faire peur. Pourtant, lorsqu’on le voit, on ne s’imagine pas à quel point ce petit poisson d’environ 15 à 40 cm peut être dangereux.

La raison d’une telle méfiance de la part des populations amazoniennes ? Le candiru est réputé pour son mode d’alimentation quelque peu violent. En effet, pour se nourrir, il s’introduit dans les orifices naturels de ses victimes, et plus particulièrement des autres poissons, et plante ses crocs dans une artère afin de se gaver de sang. Sympa, non ?

poisson-chat
Crédits : TitusStaunton/Pixabay

5. La sangsue

Longtemps détestée, la sangsue (Hirudinea), qui appartient à la famille des vers annelés, est aujourd’hui utilisée à des fins thérapeutiques. En effet, grâce à la ventouse qu’elle possède à l’extrémité de son corps, elle peut s’accrocher fermement à ses proies pour percer leur peau grâce à ses nombreuses petites dents et leur sucer le sang.

De cette façon, l’effet succion de la sangsue permet d’évacuer le trop-plein de sang sur les zones congestionnées après une opération chirurgicale.

sangsue
Crédits : EllWi/Pixabay

6. L’écureuil vampire

Lorsque l’on se représente un écureuil, on imagine une petite boule de poils toute mignonne qui ne se nourrit que de noisettes. Que nenni ! Il existe sur l’île de Bornéo un écureuil qui n’a rien d’un personnage de dessin animé. Bien au contraire…

L’écureuil vampire (Rheithrosciurus macrotis) aurait ainsi l’étrange manie d’attendre sur les branches des arbres qu’un cerf passe afin de se laisser tomber sur son dos et de planter ses dents dans sa veine jugulaire pour le tuer. Il se nourrirait ensuite de son estomac, son coeur ou encore son foie…

écureuil vampire
Crédits : Joseph Wolf/Wikipédia

7. La tique

S’il y a bien un animal vampire dont vous devez vous méfier, c’est de la tique. Non pas qu’elle puisse vous pomper beaucoup de sang car, au vu de sa petite taille, vous ne sentirez même pas qu’elle est accrochée à votre peau.

En réalité, là où il y a danger, c’est que les tiques peuvent vous transmettre la maladie de Lyme, une maladie infectieuse qui peut occasionner de graves dégâts sur la santé. Troubles neurologiques, paralysie ou encore atteinte des articulations sont alors à craindre. Pour cette raison, si vous vous faites piquer par une tique et que vous constatez que des cercles rouges se forment au niveau de la piqûre, consultez rapidement un médecin.

8. Le moustique

Comment ne pas citer le moustique dans ce classement des animaux dits “vampires” ! Ce suceur de sang n’est pas seulement extrêmement agaçant, il est aussi terriblement dangereux. La raison ? Il est le principal vecteur de maladies dans le monde : paludisme, zika, fièvre jaune…

Ainsi, avec 1 million de personnes qui décèdent chaque année après avoir été contaminées par une piqûre de moustique, le moustique serait l’animal le plus mortel pour l’homme.

tique
Crédits : Nicooografie/Pixabay

Vous aimerez aussi : 

9 bêtes de légendes qui existent pour de vrai

Votre chien ou votre chat vous mangerait-il si vous mouriez ?

Attention, désillusion : les écureuils seraient en réalité cannibales et tueurs d’enfants