in

Sangsue : 6 choses à savoir sur cet animal très utile à notre santé

Crédits : Darunechka/iStock

La sangsue… Désormais utilisée à des fins thérapeutiques, elle a longtemps été détestée. Et pour cause, avec son corps visqueux et allongé, elle n’inspirait que dégoût. Mais cette crainte de la sangsue est aujourd’hui un lointain souvenir. Aujourd’hui, elle est reconnue pour ses propriétés bénéfiques pour la santé. Pour en savoir plus sur cet étrange animal, c’est par ici !

1. À quoi ressemble une sangsue ? 

Comme son nom l’indique, la sangsue suce le sang. Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai… Et pour cause, sur les 650 espèces de sangsues qui existent dans le monde, seules quelques unes sont hématophages. En France, par exemple, il n’y a que trois espèces de sangsues dites “vampires”.

Généralement, les sangsues suceuses de sang possèdent une ventouse à chaque extrémité de leur corps. Mais une seule de ces ventouses leur sert de bouche. Cette cavité buccale est également composée d’une mâchoire et de 240 petites dents. Grâce à cela, les sangsues peuvent se fixer sur la peau de leur proie et lui percer la peau pour se nourrir de son sang.

Par ailleurs, les sangsues, qui sont des animaux invertébrés appartenant à la famille des vers annelés, possèdent un corps formé d’anneaux. Ces anneaux musculaires leur permettent de se déplacer, mais aussi de s’étirer ou encore de se rétracter.

2. En quoi guérit-elle ? 

Dès l’Antiquité, la sangsue était utilisée pour aspirer le sang et soigner ainsi de nombreux maux : phlébites, hémorroïdes, oedèmes des jambes… Mais elle a été oubliée au fur et à mesure du temps et remplacée par des méthodes plus modernes, notamment la saignée, puis les traitements médicamenteux.

Aujourd’hui, elle est à nouveau plébiscitée dans les hôpitaux, notamment dans les services de chirurgie réparatrice. La raison ? Grâce à son effet succion, elle est un bon moyen d’évacuer le sang sur une zone congestionnée après une opération.

De plus, on a découvert que la salive de la sangsue, injectée lors de la morsure, avait également des effets bénéfiques sur la santé. En effet, elle possède des vertus cicatrisantes, anticoagulantes, analgésiques mais aussi anti-inflammatoires.

Par conséquent, les sangsues sont également utilisées dans les cabinets privés pour soulager les douleurs liées à l’arthrose, les tendinites, les hématomes ou encore les varices. On appelle cette forme médicinale l’hirudothérapie.

3. La morsure des sangsues est-elle douloureuse ? 

Rien que le fait d’imaginer d’avoir des sangsues sur la peau a de quoi donner des frissons. Et pourtant, ces petites bêtes hermaphrodites ne sont pas les monstres que l’on imagine.

sangsue
Crédits : EllWi/Pixabay

Tout d’abord, elles ne se baladent pas sur la peau, comme on pourrait le croire. Non, elles s’accrochent à un endroit et y restent jusqu’à être repues. Ensuite, elles ne pénètrent pas à l’intérieur de la peau mais restent toujours en surface.

Enfin, leur morsure n’est absolument pas douloureuse. Tout au plus vous ressentirez une petite gêne lors de la morsure, mais ensuite leur salive anesthésiante vous fera oublier jusqu’à leur présence.

4. Les sangsues ont-elles toujours faim ? 

Afin de s’assurer que les sangsues aient faim au moment du soin, elles doivent être à jeûn de 30 jours. Cela peut paraître conséquent, mais les sangsues sont en fait capables de survivre sans rien avaler pendant un an, voire parfois deux ans.

Une fois accrochées à la peau, les sangsues se nourrissent de sang durant environ trente minutes. Leur système digestif est impressionnant puisqu’elles peuvent manger jusqu’à dix fois leur poids. En revanche, une fois leur repas terminé, il faut immédiatement les retirer de la plaie car elles ont pour vilaine habitude de rejeter une partie du sang ingéré. Or, cela pourrait créer des infections.

5. Que deviennent les sangsues une fois le soin terminé ? 

Une fois le soin terminé, les sangsues sont retirées et immédiatement euthanasiées. Comment ? En étant placées dans des bocaux contenant un désinfectant mortel.

La raison de cette mesure de précaution est simple : éviter toute contamination. En effet, si les sangsues étaient réutilisées sur d’autres patients, ce serait prendre le risque qu’elles leur transmettent des maladies.

6. Où trouve-t-on les sangsues ? 

En France, et dans le monde, les sangsues sont partout : dans les étangs, les mares, les lavoirs… Presque tous les plans d’eau douce sont concernés !

Au vu de cette profusion, des millions de sangsues ont été prélevées dans leur milieu naturel, notamment au 19e siècle. L’espèce a alors frôlé l’extinction. Mais aujourd’hui, il existe des élevages de sangsues permettant de fournir suffisamment de sangsues aux hôpitaux du monde entier sans impacter la biodiversité.

Pour en savoir plus sur la sangsue

La sangsue, très utile dans les hôpitaux

Cette très attachante cousine du ver de terre est un outil précieux dans les hôpitaux du monde entier. C'est la sangsue.

Publiée par Brut nature FR sur Jeudi 29 août 2019

Source

Vous aimerez aussi : 

Orvet : 5 choses à savoir sur cet animal qui ressemble à un serpent

Mille-pattes : combien de pattes a-t-il vraiment ?

Blobfish : 5 choses à savoir sur l’animal le plus moche du monde