in

Révélations sur l’un des principaux fournisseurs d’animaux de films

Crédits : Timur85/Pixabay

L’association PETA (Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux) a mené une enquête sur l’un des plus importants fournisseurs d’animaux de films, de télévision et de publicité. Et les révélations ne sont pas bonnes à entendre…

D’où viennent les animaux que l’on voit dans les films ? 

Si vous vous êtes déjà demandé d’où proviennent les animaux utilisés dans les films, alors sachez qu’ils sont généralement issus d’entreprises spéciales qui les fournissent pour les productions qui en ont besoin.

Lorsque les caméras ne tournent pas, ces animaux sont parfois gardés dans de mauvaises conditions. C’est une des raisons pour lesquelles l’association PETA a mené l’enquête auprès de certains employés. Elle a ainsi révélé comment les animaux vivaient chez Birds & Animals Unlimited, une des plus grosses compagnies fournissant des animaux pour les films, la télévision et la publicité.

Cette société a fourni des animaux tels que des chouettes et des hiboux pour la saga Harry Potter ainsi que de nombreux autres animaux à des centaines de films comme Very Bad Trip, Marley et moi, Game of Thrones, Pirates des Caraïbes...

De terribles conditions de vie

Un hibou prénommé Crash doit vivre dans une cage répugnante dont le sol est jonché d’excréments et qui n’a pas été nettoyée depuis au moins six semaines. Les pingouins ayant servi dans Batman Returns étaient privés d’eau fraîche. Pire, ils avaient pour seule source d’eau celle de la piscine chlorée.

Les chiens, dont celui qui avait joué dans le film Palace pour Chiens, sont gardés à l’extérieur, sans couchage, qu’importe les températures. Certains chiens de l’entreprise ont même été adoptés par des personnes malintentionnées qui les ont utilisés dans le but de les louer pour des productions.

chien dehors neige fenêtre
Crédits : iStock

L’enquête montre qu’une truie de 12 ans, Miss Piggy, utilisée dans le film Papa, la fac et moi lorsqu’elle n’était qu’un porcelet, possède des mélanomes sur son flan et des sortes de plaies sanglantes. Punky, un autre cochon dont les sabots avaient trop poussés est resté deux semaines dans cet état. Par ailleurs, une personne chargée de la coupe a dit que le cochon avait de l’arthrite. Mais il n’a reçu aucun traitement pour cela. Et a priori aucun vétérinaire n’a été appelé pour le soigner.

Une entreprise sous pression

Les méthodes de dressage au sein de Birds & Animals Unlimited sont gardées secrètes. En effet, la majorité des séances ont lieu dans des bâtiments où seuls les dresseurs peuvent entrer. À la suite d’une plainte, un policier a voulu inspecter les lieux. La responsable a alors eu peur que son rapport soit rendu public et que « PETA ne s’en mêle ».

Ce n’est pas la première fois que l’entreprise Birds & Animals Unlimited a des problèmes avec la justice. En effet, elle n’avait déjà pas respecté l’Animal Welfare Act (Loi sur le bien-être animal). Elle a aussi été rappelée à l’ordre à plusieurs reprises par l’USDA (United States Department of Agriculture ou le Département de l’Agriculture des États-Unis) pour de nombreuses raisons telles que le manque de soins vétérinaires, d’abris adaptés, d’hygiène dans les cages, mais aussi pour des produits alimentaires stockés dans des conditions inadéquates et pour avoir placé des primates captifs dans un milieu non adapté.

La vidéo explicative :

Source

Vous aimerez aussi :

Voici comment la mort de cinq chiots sur le tournage d’un film Disney a été passée sous silence

3 choses à faire si vous voyez un animal être maltraité

Chien laissé dehors par un froid glacial : ce qu’il faut faire