in , ,

Pourquoi certains animaux mangent-ils des cailloux ?

Crédits : katkov / iStock

Chez nous autres humains, la seule chose qui peut nous pousser à manger des cailloux, c’est soit l’inconscience, soit une maladie que l’on appelle pica et qui se caractérise par l’ingestion de toutes sortes d’objets non comestibles. Mais chez les animaux, c’est une toute autre histoire… En effet, certains d’entre eux ont pour habitude d’avaler des pierres sans que cela n’ait d’impact sur leur santé. Pire, cela est parfois nécessaire à leur survie !

Une tendance que l’on retrouve chez de nombreux animaux

Ces cailloux volontairement avalés par certains animaux ont un nom bien particulier : on les appelle des gastrolithes. Mais ils peuvent aussi être désignés sous le nom de “pierres d’estomac” ou encore “cailloux de gésier”. Ils peuvent être de forme et de taille différentes, en fonction de l’animal qui les avale. En effet, tous les gastrolithes ne sont pas forcément ronds et lisses.

De nombreux animaux adoptent ce comportement quelque peu étonnant. C’est notamment le cas de tous les oiseaux (notamment les poules et les autruches), de certains reptiles (notamment les crocodiles), de certains poissons, amphibiens, phoques, vers de terre ou encore de certaines baleines. Ainsi, on ne retrouve cette étrange habitude de manger des cailloux que chez les animaux qui possèdent un gésier et chez ceux qui peuvent nager.

À noter tout de même que certains dinosaures herbivores avaient également tendance à avaler des pierres.

crocodile
Crédits : iStock

Pourquoi manger des cailloux ? 

Tout cela c’est bien beau, mais quel intérêt peuvent bien avoir ces animaux à manger des pierres ? En réalité, cela peut avoir plusieurs utilités.

1. Chez les oiseaux

Chez les oiseaux, le fait d’avaler des cailloux permet d’aider à leur digestion. Et pour cause, étant donné qu’ils ne possèdent pas de dents, ils ne peuvent pas mastiquer. Or, lorsqu’ils avalent de petites pierres, ces dernières tombent directement dans leur gésier (qui n’est autre qu’une partie de leur estomac).

Et lorsque le gésier se contracte, ces pierres permettent alors de broyer les cellules végétales, l’acide gastrique ne pouvant pas s’en charger tout seul. Une fois ces cellules broyées, la nourriture est envoyée dans l’autre partie de leur estomac pour terminer le processus de digestion. Ces pierres servent en fait à remplacer des dents.

À noter qu’au fur et à mesure du temps, les pierres ingurgitées par les oiseaux peuvent devenir trop lisses, perdant de leur efficacité. Dans ce cas, ces derniers les régurgitent et avalent alors d’autres pierres, plus pointues, qui resteront elles aussi plusieurs mois, voire plusieurs années dans le gésier de ces animaux à plumes.

2. Chez les animaux aquatiques

En ce qui concerne les animaux aquatiques, ce comportement peut également être une aide à la digestion, pour faciliter l’écrasement des aliments. On pense notamment aux proies entières dévorées par les crocodiles.

Mais, selon certains, cela peut également être un moyen pour les créatures aquatiques de se déplacer plus facilement sous l’eau. En effet, le fait d’avaler des pierres permettrait de se lester et donc de fournir moins d’efforts pour ne pas remonter à la surface. Enfin, une dernière théorie veut que cette habitude soit un moyen de soulager la faim. Et pour cause, en mangeant des cailloux, l’animal peut ainsi se sentir rassasié.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :