in

Le plongeon de cheval : cette attraction qui fascinait les foules il y a 60 ans

Crédits : William James/Wikipédia

William « Doc » Carver était un champion du tir au pistolet à la grande époque du Wild West Show. En 1881, alors qu’il traversait un pont à moitié branlant dans le Nebraska, son cheval se jette dans la rivière en contrebas. Il a alors l’idée d’en faire un spectacle.

Des chevaux traités comme des objets

Il développe alors l’idée, et promulgue une loi. Très vite les spectacles deviennent très populaires et se répandent dans tout le pays. En 1924, Sonora Webster Carver devient l’une des premières femmes à plonger à cheval. La jeune femme saute alors sur le dos de chevaux au galop lorsque ceux-ci parviennent au sommet de tours d’une quarantaine de pieds, avant de plonger tête la première dans un bassin situé en contrebas. En 1931, elle devient aveugle à cause d’un saut bâclé, mais continue à sauter pendant au moins dix ans.

Quant aux chevaux, ils plongent jusqu’à 4 fois par jour, 7 jours sur 7, et sautent parfois de plongeoirs hauts de 18 mètres. Chevaux qui, selon un vétérinaire, étaient sujets à des stimuli tels que des chocs électriques, de la maltraitance ou de la privation de nourriture.

Critiqués par les associations de protection animale, on observe un déclin des spectacles après la Seconde Guerre Mondiale. Ces spectacles continueront pourtant à fasciner les foules jusque dans les années 1970, avant d’être finalement interdits.

Vous aimerez aussi :

Top 10 des plus belles races de chevaux du monde

Pourquoi les chevaux ne peuvent-ils pas vomir ?

Les chevaux communiquent avec… leurs oreilles