in

Période de chasse : 3 raisons de toujours promener votre chien en laisse

Crédits : K_Thalhofer / iStock

En période de chasse, c’est-à-dire de septembre à mars (et parfois toute l’année dans certains départements), les promenades dans la nature ne sont plus aussi agréables. La raison ? Il existe désormais un danger avec lequel vous devez composer : les chasseurs. Et étant donné leur désagréable manie à chasser même à proximité des sentiers, vous devez absolument redoubler de prudence pour vous mais aussi pour votre chien. Et, si possible, le tenir en laisse. Voilà pourquoi !

1. Un coup de feu pourrait le faire fuir

Certes, emmener votre chien se balader en forêt et devoir le tenir en laisse n’est pas très agréable. Ni pour vous, ni pour lui. Et pour cause, dans la nature, ce sont ses seuls instants de liberté à l’extérieur, où il n’a pas besoin d’être attaché.

Mais si votre chien est sensible aux bruits forts (orages, feux d’artifice…) et qu’il venait à entendre un coup de feu à proximité, sa première réaction serait probablement de fuir, voire de se cacher. Or, s’il se trouve dans un environnement qu’il ne connaît pas ou qui se trouve loin de chez lui, il y a de fortes chances pour qu’il se perde. Voire même qu’il ait un accident en fuyant de façon désespérée. En effet, il pourrait alors traverser une route, tomber dans un ravin…

Bref, vous l’aurez compris, les dangers sont nombreux. Pour cette raison, il est vivement recommandé de le tenir en laisse en période de chasse. Et ce même si le son d’un coup de feu ne lui fait aucun effet.

2. Il pourrait être confondu avec une proie

Les chasseurs ont beau détenir un permis de chasse, il n’en reste pas moins qu’ils ne sont absolument pas formés à utiliser une arme à feu. Cette méconnaissance donne lieu, chaque année, à des accidents de chasse parfois mortels. Mais les randonneurs, joggeurs et vététistes ne sont pas les seules victimes des chasseurs. Les animaux domestiques aussi peuvent se faire tuer au détour d’un chemin.

chien promenade
Crédits : iStock

En effet, il n’est pas rare que les chasseurs “confondent” un chien avec un loup, une biche ou même un sanglier. Dans ce cas, ils n’hésitent pas à tirer. Le fait de tenir votre chien en laisse permettra d’éviter qu’il ne s’éloigne. Et donc qu’il ne soit pris pour du gibier. Pour plus de sécurité, n’hésitez pas à accrocher une clochette à son collier ou son harnais. Mais aussi à le vêtir d’un gilet réfléchissant.

3. Empêcher la confrontation avec une meute

Le danger ne réside pas uniquement dans le fait de croiser des chasseurs, mais également dans le fait de croiser une meute de chiens de chasse. En effet, même si ces derniers sont normalement éduqués à chasser le gibier et rien d’autre, il est toutefois possible que l’effet de meute les pousse à attaquer votre chien s’ils venaient à le croiser sur leur chemin.

Pour éviter que votre chien ne réagisse de façon agressive en croisant une meute de chiens, et donc qu’il ne déclenche les hostilités, le plus sûr est de le tenir en laisse afin d’être en mesure de le maîtriser.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :