in

Peut-on adopter un rapace ?

aigle
Crédits : iStock / chrispiason

Vous êtes fasciné(e) par les aigles ? Vous aimeriez en avoir un comme animal de compagnie ? Sachez que la seule manière d’y arriver est de devenir fauconnier.

Quelle est la réglementation ?

En France, de nombreux animaux sauvages sont considérés comme des espèces protégées. C’est le cas des rapaces (aigles, faucons, chouettes, hiboux, buses, vautours…) qui sont tous protégés et dont l’achat est illégal. En effet, ils ne sont pas considérés comme des oiseaux domestiques.

Ainsi, lorsque vous trouvez l’un de ces oiseaux blessé dans votre jardin, vous n’avez pas le droit de le garder chez vous. Vous devez absolument contacter le centre de sauvegarde UFCS (Union Française des Centres de Sauvegarde de la Faune Sauvage) le plus proche de chez vous.

Mais être au contact des rapaces est tout de même possible, à une seule condition : devenir fauconnier.

aigle
Crédits : Donkey shot/Wikimedia Commons

Comment devenir fauconnier ?

À l’origine, en Asie Centrale plus particulièrement, le fauconnier chassait le gibier à l’aide de son rapace apprivoisé. Désormais, il a pour mission de faire fuir les nuisibles. Cela est particulièrement utile dans les aéroports, les bases militaires, les zones d’agriculture ou encore aux abords des centrales nucléaires. On appelle cela l’effarouchage. Mais le fauconnier peut aussi exercer son art à travers des spectacles dans les parcs d’attractions, les villes médiévales ou les zoos. Dans tous les cas, ce métier demande beaucoup de patience et une excellente connaissance des animaux.

La première chose à faire est d’obtenir un permis de chasse, accompagné d’un certificat spécifique pour utiliser un oiseau de proie. Une autorisation pour détenir et transporter un rapace est également nécessaire. Ensuite, des stages chez les professionnels sont fortement recommandés. Et pour cause, aucune formation ou diplôme n’existe pour être fauconnier. Il est donc indispensable de se rapprocher d’une association de fauconnerie.

À noter également que pour héberger un rapace chez soi, une pièce entière doit lui être réservée. Une simple cage ne suffit pas. En effet, un rapace a besoin de place lorsqu’il doit s’abriter pour la nuit ou par mauvais temps. Par ailleurs, il est indispensable de faire voler son oiseau tous les jours, au minimum deux heures par jour. Mais ce n’est pas tout, il faut également contrôler son alimentation, le peser quotidiennement, le laver, lui faire prendre des bains de soleil… Et, plus important encore, entretenir un lien de confiance en permanence. C’est le seul moyen pour que l’oiseau ne s’enfuit pas et accepte d’être dressé.

Vous l’aurez compris, devenir fauconnier n’est donc pas une décision qui se prend à la légère. Il s’agit en effet d’un engagement sur le long terme car, rappelons-le, un oiseau de proie vit en moyenne une trentaine d’année. Mais cela nécessite également une forte implication en termes de budget, d’installation et de temps au quotidien.

Écrit par Clara Zerbib, rédactrice

Fascinée depuis toujours par les animaux, j'aime les côtoyer au quotidien afin de mieux comprendre et décrypter leur comportement. Mon expertise dans ce domaine me permet de partager avec vous mes meilleures astuces et conseils pour apprendre à communiquer avec vos animaux de compagnie afin de faciliter votre quotidien mais aussi de satisfaire votre curiosité sur la vie des animaux sauvages. Écrire pour Animalaxy est un véritable accomplissement pour la passionnée que je suis.