in

Voilà pourquoi il ne faut JAMAIS nourrir les animaux sauvages

Crédits : iStock
Voilà pourquoi il ne faut JAMAIS nourrir les animaux sauvages
noté 5 - 4 votes

Il n’est pas rare de voir des amoureux de la nature nourrir des animaux sauvages, tels que des canards, des mouettes, des écureuils ou encore des renards, notamment à l’approche de l’hiver. Préoccupés par le manque de nourriture, ils pensent bien faire. Pourtant, le fait de donner à manger à ces animaux peut avoir des conséquences absolument désastreuses pour eux mais aussi pour la biodiversité locale. Explications.

Un danger pour leur survie

Nourrir régulièrement les animaux sauvages équivaut à les mettre en danger de mort. La raison ? Les animaux sauvages possèdent un instinct de survie particulièrement développé. C’est cet instinct qui les pousse à perpétuellement chercher de la nourriture, et notamment les moyens les plus faciles pour en trouver.

En leur donnant à manger, vous leur faites non seulement perdre petit à petit cet instinct de survie, mais en plus vous les encouragez à se rapprocher des humains. En effet, les humains deviennent pour eux le moyen le plus rapide pour obtenir de la nourriture. Ils n’hésitent alors pas à se mettre en danger en traversant les routes et en s’aventurant au plus près des habitations. Dans ce cas, le danger est également présent pour l’Homme. En effet, une morsure est vite arrivée et certaines maladies, comme la rage, peuvent alors lui être transmises.

oiseaux mangeoire neige hiver
Crédits : langgerald/Pixabay

De plus, nourrir les animaux sauvages, en installant une mangeoire pour les oiseaux par exemple, leur donne l’occasion de se regrouper. Or, cela facilite la transmission d’éventuelles maladies.

Un danger pour l’écosystème

Mais le fait de nourrir les animaux sauvages ne représente pas seulement un danger pour les animaux eux-mêmes ou pour les humains, mais également pour l’environnement tout entier. En effet, en ne se nourrissant plus de leurs proies ou végétaux habituels, cela a pour effet de déséquilibrer les écosystèmes.

De plus, les animaux opportunistes, comme les rats ou les ragondins, ont l’art de récupérer les restes de nourriture, favorisant ainsi leur prolifération. Or, ces animaux sont considérés comme des nuisibles à cause des dégâts qu’ils peuvent causer.

Et quand les restes de nourriture ne sont pas récupérés, ils peuvent perturber l’équilibre écologique. Dans un étang par exemple, l’eau peut parfois devenir toxique pour les animaux qui y vivent.

Et le cas du pain ?

Les aliments que l’on donne fréquemment aux animaux sauvages ne sont généralement pas adaptés à leur régime alimentaire. C’est notamment le cas du pain qui a pour effet de faire gonfler leur estomac et de provoquer des troubles digestifs plus ou moins graves. Les graines et restes de nourriture peuvent également entraîner des problèmes de santé chez les animaux sauvages.

enfants nourrissent canards
Crédits : iStock

De plus, le fait de ne plus avoir à chercher leur nourriture diminue l’activité physique des animaux, facilitant ainsi la prise de poids et les maladies qui vont avec. De même, un oiseau trop gros ne sera plus assez rapide pour échapper à ses prédateurs.

Que dit la loi ? 

En France, il est interdit de nourrir les animaux sauvages. Toutefois, vous pouvez faire une exception en ce qui concerne les petits oiseaux. Si les températures chutent en dessous des 7 °C, il est possible d’installer une mangeoire dans votre jardin. Mais ne la laissez pas en place plus de quelques jours. Cela empêchera les oiseaux de s’habituer à cette source de nourriture providentielle. De même, pensez à changer la nourriture chaque jour afin d’empêcher les contagions.

En ce qui concerne la nourriture à placer dans la mangeoire, il est recommandé de privilégier les graines de tournesol.

Vous aimerez aussi :

Voilà pourquoi vous ne devez surtout pas intervenir si vous trouvez un faon en forêt

5 animaux communs en France qui auront disparu d’ici 10 ans

Toucher les ailes d’un papillon peut-il vraiment le tuer ?