in

Mon chien a les yeux rouges : quand s’inquiéter ?

Crédits : inga / iStock

Depuis peu, vous avez remarqué que les yeux de votre chien (ou qu’un seul oeil) étaient devenus particulièrement rouges ? Ce n’est pas normal. Cela peut tout autant être le signe d’une irritation bénigne que d’un problème oculaire grave pouvant même aller jusqu’à provoquer la cécité. Pour cette raison, il n’y a qu’un seul réflexe à avoir : consulter un vétérinaire !

Pourquoi mon chien a-t-il les yeux rouges ? 

Les yeux rouges, rosés, ou injectés de sang chez le chien peuvent avoir plusieurs causes, plus ou moins graves :

  • Une conjonctivite : très courante, cette inflammation due à une irritation ou une infection n’affecte généralement qu’un oeil à la fois.
  • Une allergie : les allergènes, tels que la poussière et le pollen, peuvent engendrer une conjonctivite.
  • Une kératite : inflammation de la cornée.
  • Une sécheresse oculaire (kératoconjonctivite sèche) : les yeux ne produisent pas suffisamment de larmes, asséchant la cornée et provoquant une inflammation.
  • Les canaux lacrymaux bloqués : peut être à l’origine d’une rougeur dans l’oeil.
  • Une uvéite : inflammation qui se produit au niveau de l’uvée, qui n’est autre que l’enveloppe interne de l’oeil.
  • Un ulcère cornéen : lorsque la cornée est endommagée, par une branche par exemple, cela provoque une rougeur oculaire. C’est généralement très douloureux pour le chien.
  • Un glaucome : l’augmentation de la pression dans l’oeil qui peut entraîner, à terme, une cécité.
  • Un entropion : la paupière se tourne vers l’intérieur de l’oeil. Anomalie qui touche plus particulièrement certaines races de chiens (Saint-Bernard, Cavalier King Charles, Dogue allemand…).
  • Une luxation de la glande nictitante : apparition d’une “boule” rouge au coin interne de l’oeil. Affection observée généralement chez les jeunes chiens.
  • Une tumeur : masse bénigne ou maligne qui se développe dans l’oeil ou derrière ce dernier.
  • Une hyphéma : hémorragie intra-oculaire qui peut avoir diverses origines (hypertension artérielle, uvéite antérieure, tumeur…).
  • Un traumatisme aux yeux : dû à une égratignure ou à la présence d’un corps étranger dans l’oeil.

À noter que, bien souvent, la rougeur observée au niveau des yeux du chien s’accompagne d’autres symptômes inhabituels. Par exemple, l’animal se frotte les yeux avec ses pattes, cligne souvent de l’oeil, garde un oeil fermé, a l’oeil enflé, l’oeil qui coule… Bref, on sent que quelque chose le gêne.

Mon chien a les yeux rouges : que faire ? 

La plupart des propriétaires de chiens ne s’inquiètent pas plus que ça lorsqu’ils constatent que leur chien a les yeux rouges. Ils se disent que ce n’est probablement dû qu’à une irritation passagère.

En réalité, seul un vétérinaire peut être à même de décider ou non s’il s’agit d’un problème grave. Sans compter qu’il possède le matériel ophtalmologique nécessaire pour effectuer un diagnostic. Il peut même réaliser une anesthésie locale, c’est-à-dire ciblée sur une partie du corps, comme l’explique DogsPlanet, grâce à l’instillation de gouttes dans l’oeil. De cette façon, il pourra explorer l’oeil plus en profondeur afin de poser un diagnostic précis. 

chien
Crédits : vauvau / iStock

Par conséquent, il est indispensable d’emmener votre chien chez le vétérinaire, et ce dès que la rougeur dans l’oeil persiste plus de 24 heures. Ou si elle est accompagnée d’autres symptômes. L’objectif ? Pouvoir traiter immédiatement l’affection et éviter qu’elle ne s’aggrave. En effet, les yeux sont l’une des parties du corps les plus fragiles chez les chiens…

Et, contrairement à ce que l’on a tendance à croire, il est vivement déconseillé de tenter de soigner votre chien par vos propres moyens. De fait, n’utilisez jamais un collyre s’il ne vous a pas été prescrit exprès par votre vétérinaire. Cela ne pourrait qu’aggraver les choses. Le seul geste que vous pouvez faire est de lui nettoyer les yeux en lui instillant des gouttes de sérum physiologique. Si un cil ou une petite herbe est coincée, cela permettra peut-être de la faire partir.

Certaines races de chiens sont plus sensibles que d’autres

Même si tous les chiens peuvent, un jour ou l’autre, devoir faire face à un problème oculaire, certains y sont tout de même plus sujets. C’est notamment le cas des races de chiens brachycéphales, c’est-à-dire au visage aplati (Carlin, Bouledogue, Boxer…). Sont également concernés les chiens dont les longs poils leur tombent devant les yeux (Bichon maltais, Shih Tzu, Berger des Pyrénées…).

Les chiens ayant les paupières qui tombent, comme le Basset Hound ou encore le chien de Saint-Hubert, sont plus sujets aux entropions. Quant aux petits chiens, notamment le Caniche ou le Cocker, ils sont plus susceptibles d’avoir les canaux lacrymaux bloqués. Enfin, les chiens âgés et les chiens souffrant de diabète ou d’hypertension artérielle doivent faire l’objet d’une attention toute particulière en ce qui concerne leurs yeux.

Les gestes de prévention à adopter

Pour éviter que votre chien n’ait de problème à l’oeil, il existe plusieurs mesures de prévention :

  • Nettoyer régulièrement le coin de ses yeux. Et toujours de l’intérieur vers l’extérieur. En effet, les petites croûtes qui se forment suite à l’écoulement des yeux sont de vrais nids à bactéries. Or, il ne faudrait pas que ces bactéries entrent en contact avec ses yeux.
  • Couper les poils qui lui tombent devant les yeux. La vision de votre chien doit être totalement dégagée.
  • Ne pas le laisser sortir sa tête par la fenêtre de la voiture. Même si ça l’amuse beaucoup, c’est une habitude en fait très mauvaise pour les yeux. En effet, ce geste en apparence anodin est l’une des principales causes de blessure aux yeux et de sécheresse oculaire chez les chiens…

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :