in

L’Australie abrite des méduses meurtrières

Crédits : Pixabay

On sait que l’Australie regorge d’espèces animales dangereuses et souvent sauvages. Parmi elles, les méduses. Ne craignez plus les requins lorsque vous nagez dans ces eaux tropicales, mais tremblez devant ces petites créatures ! Bien que très jolies et élégantes, elles pourraient vous apporter une grave blessure, voire la mort.

Les méduses irukandji

Les méduses irukandji ont la particularité d’être minuscules, pas plus grandes qu’un ongle. En forme de cloches, ce sont des créatures étranges composées à 96 % d’eau et comportant pas moins de 24 yeux. Elles sont attirées par la lumière et apprécient particulièrement les eaux chaudes – c’est pourquoi elles aiment tant les eaux tropicales australiennes. Vous n’en croiserez donc certainement pas un jour de pluie, mais il y a de fortes chances qu’elles soient présentes le lendemain. De par leur toute petite taille et leur quasi-transparence, elles sont presque indétectables et il est très difficile de les repérer.

On considère que leur venin est 100 fois plus puissant que celui d’un cobra et 1000 fois plus mortel que celui de la tarentule. Leur piqûre est rarement mortelle, seulement fatale pour les personnes atteintes d’une insuffisance cardiaque ou en mauvaise condition physique. Leur venin provoque cependant une douleur insoutenable dans tout le corps et qui peut durer plusieurs heures. Il ne vaut donc mieux pas s’approcher de leurs tentacules !

Chaque année, les garde-côtes australiens doivent secourir de nouveaux blessés et les plages sont fréquemment fermées à cause de ces petites bestioles. Pourtant, ces créatures pourraient bien nous être utiles puisqu’on pourrait utiliser leur venin afin de contrôler la pression artérielle de certaines personnes. Bien que les méduses irukandji soient considérées comme une des espèces les plus venimeuses de la planète, ce ne sont pas les plus dangereuses de la région.

banc de méduses irukandji
Crédits : Pexels, Magda Ehlers

Les cuboméduses d’Australie

Les cuboméduses sont redoutées dans tout le continent australien, et pour cause : chaque année, cette espèce tue une soixantaine de personnes. C’est un palmarès beaucoup plus impressionnant que celui des requins ou des serpents. Si bien que maintenant, la majorité des plages australiennes affichent des panneaux de prévention contre ces créatures. Elles sont considérées comme les méduses les plus venimeuses au monde, leur venin est souvent fatal pour l’Homme, provoquant une mort par arrêt cardiaque en quelques instants.

De leur vrai nom scientifique Chironex fleckeri, on les appelle “cuboméduses” en référence à leur forme cubique. Mais on les surnomme aussi “guêpe de mer” ou “la main de la mort“. Contrairement à leurs sœurs, les cuboméduses chassent leur nourriture. Elles disposent à cet effet d’une soixantaine de tentacules, chacune pouvant atteindre jusqu’à trois mètres de long et équipée de milliers de petites aiguilles empoisonnées.

Bleu pâle et transparentes, elles sont tout comme les méduses irukandji difficilement repérables, ce qui explique également le nombre d’accidents annuels. Car si ces méduses sont des chasseresses, elles ne s’attaquent pas volontairement à l’Homme. Tout simplement car il leur serait impossible de les manger, préférant les crevettes et petits poissons. Elles privilégient les eaux calmes et élisent souvent domicile dans des estuaires de fleuve.

cuboméduses la guêpe des mers
Crédits : Istock, Duangkamon Panyapatiphan