in ,

Y a-t-il des requins dans la mer Méditerranée ?

Crédits : Pixabay, PIRO4D

Alors que le sud de la France semble rester la destination idéale pour les vacances d’été, une peur subsiste au moment de plonger dans la mer : les requins. Ces poissons redoutés sèment la panique parmi les touristes balnéaires, bien qu’ils soient majoritairement inoffensifs. Doit-on donc craindre de voir des requins sur les plages françaises de la Méditerranée ? 

Les requins dans les eaux méditerranéennes

On compte des milliers de requins dans la mer Méditerranée. Rassurez-vous, vous ne risquez pas d’en croiser pour autant. En effet, la plupart d’entre eux préfèrent le large aux côtes, et la profondeur à la surface. Certains vivraient même à plus 4000 m de profondeur. Seule une poignée s’aventure vers les plages l’été, attirés par la nourriture ou s’ils doivent mettre bas. Ces dernières années, seulement une dizaine de ces gros poissons ont été aperçus aux abord des côtes, et il n’y a eu aucun incident blessant un humain.

grand requin blanc

Plusieurs espèces

Il existe une cinquantaine d’espèces de requins différentes dans la Méditerranée, bien que la plupart soient relativement petits (moins de deux mètres). Le plus répandu est le requin bleu, qui est souvent repéré car il préfère la surface, plus chaude. On trouve également des requins-marteaux, requins-renards à gros yeux ou encore des requins-pèlerins. Ces espèces vivent en profondeur. On ne trouve cependant pas de grand requin blanc dans la mer bleue, seule espèce considérée inquiétante, aussi appelée “mangeur d’Homme”. Les requins blancs font d’ailleurs partie des 10 requins les plus dangereux pour l’Homme.

Pas un danger pour autant !

Même si l’on a tendance à les craindre, particulièrement après tous les films que l’on a pu voir à ce sujet, les rôdeurs méditerranéens ne sont pas un danger pour l’Homme. Les espèces qui arpentent ces eaux ne se montrent que rarement vers les côtes et ne vous attaqueront pratiquement jamais. Vous pouvez donc nager sereinement dans la grande bleue. Si toutefois vous êtes amené à en croiser un, le mieux est de ne pas essayer de le toucher ou de l’approcher, au risque d’une réaction défensive de sa part.

requin gris de récif
Crédits : Marc Tarlock/Wikimedia Commons

Nécessaire à l’environnement

Comme bien souvent, ce sont les humains qui sont plus dangereux pour les requins que l’inverse. En effet, pas moins de douze espèces recensées dans la mer Méditerranée sont classées comme menacées d’extinction. Cela est notamment dû à la pollution des eaux, aux agissements des plaisanciers et au réchauffement climatique. Ils sont pourtant nécessaires à la biodiversité et au bon maintien de l’écosystème maritime. Plusieurs associations sont d’ailleurs mobilisées pour la protection des requins méditerranéens, comme l’association Ailerons, WWF ou encore Longitude 181.