in

Votre poisson rouge a un gros ventre ? Ce n’est pas bon signe !

Crédits : iStock

Votre poisson rouge a l’air gonflé, presque sur le point d’exploser ? Ses écailles sont hérissées, le faisant ressembler à une pomme de pin ? Ne cherchez plus, il s’agit probablement d’hydropisie ! Ce symptôme peut révéler une maladie grave, alors mieux vaut réagir immédiatement. On vous explique quoi faire !

Quelles sont les causes de l’hydropisie ? 

L’hydropisie, qui se traduit principalement par un ventre enflé, peut être causée par plusieurs problèmes de santé, plus ou moins graves.

Votre poisson rouge possède une certaine quantité de sel dans son corps. Or, son niveau de sel est nettement plus élevé que celui de l’eau de son aquarium. Afin de maintenir son niveau de sel et éviter ainsi de se remplir trop d’eau, votre poisson doit continuellement absorber le sel et expulser l’eau de son corps. Ce processus est entièrement géré par ses reins.

Mais il peut arriver que ses reins fonctionnent mal. Dans ce cas, il ne parvient plus à se débarrasser de toute l’eau qui passe par son corps et se met alors à gonfler. Une infection bactérienne, une blessure qui laisse passer trop d’eau dans son corps, une alimentation inadaptée ou encore une mauvaise hygiène de l’eau peuvent également être en cause.

Les autres symptômes à observer

Le ventre gonflé est généralement accompagné d’autres symptômes :

  • Écailles hérissées
  • Yeux exorbités
  • Le poisson rouge flotte en haut de l’aquarium ou, au contraire, reste au fond de l’eau
  • Perte de couleurs
  • Perte d’appétit
  • Troubles respiratoires
  • Apathie
poisson rouge
Crédits : iStock

Si votre poisson rouge est une femelle, un gros ventre peut simplement signifier qu’elle est sur le point de pondre des oeufs. Dans ce cas, aucun changement de comportement n’est à observer, contrairement à un poisson souffrant d’hydropisie.

Comment soigner l’hydropisie ? 

Lorsque l’hydropisie est observée, c’est que le dysfonctionnement rénal est déjà avancé. En ce sens, les chances de survie de votre poisson sont malheureusement très minces. Mais dans tous les cas, n’hésitez pas à contacter un vétérinaire afin de lui demander conseil.

Pour tenter de sauver votre poisson, la première chose à faire est de l’isoler des autres poissons. Mettez-le en quarantaine, dans un bac séparé, afin d’éviter toute contamination. À noter que la température du bac doit être de 25°C. Ajoutez ensuite dans l’eau un traitement antibactérien ou un antibiotique prescrit par le vétérinaire. Et surtout, pensez à ajouter du sel dans l’eau de votre bac de quarantaine.

Par la suite, soyez très vigilant car, même si les symptômes semblent avoir disparu, votre poisson peut rechuter.

Source

Vous aimerez aussi : 

Voilà pourquoi il ne faut pas relâcher votre poisson rouge dans la nature

Mon poisson rouge a des taches noires : dois-je m’inquiéter ?

Voilà comment garder votre poisson rouge en vie durant 20 ans