in ,

Top 10 des oiseaux au bec spectaculaire

Crédits : R.M. Nunes / iStock

On le sait, la nature est remplie de créatures au physique absolument unique, et c’est notamment le cas de ces oiseaux aisément reconnaissables grâce à leur bec tout bonnement incroyable !

1. Le colibri porte-épée

Le colibri porte-épée (Ensifera ensifera) est originaire d’Amérique du Sud et ressemble en tous points à un colibri à une exception près : il possède un bec d’une longueur exceptionnelle. Ce dernier est si long et si pointu qu’on dit même qu’il ressemble à une épée, d’où son nom. Le bec est même plus long que le corps de l’oiseau lui-même puisqu’il mesure en moyenne 8 cm.

Mais en quoi un bec aussi long peut-il être utile ? En réalité, il permet au colibri porte-épée d’atteindre le nectar des longues fleurs.

colibri porte-épée
Crédits : Alejandro Bayer Tamayo / Wikipédia

2. Le calao rhinocéros

Le calao rhinocéros (Buceros rhinoceros), que l’on retrouve uniquement en Indonésie, tient son nom de son bec recourbé vers l’arrière, en forme de corne de rhinocéros. On ne connaît pas exactement l’utilité d’un tel bec mais plusieurs théories existent.

Certains pensent qu’une telle forme permet une meilleure résonance du chant dans la forêt, permettant ainsi au calao d’être entendu de loin. D’autres estiment qu’un tel bec permet une meilleure recherche de la nourriture dans la végétation dense.

calao rhinocéros
Crédits : David Berkowitz / Flickr

3. Le bec-en-sabot du Nil

Le bec-en-sabot du Nil (Balaeniceps rex) est un échassier qui n’a pas seulement un nom étrange, il a également un physique peu ordinaire. La faute à son bec qui est plus gros que sa tête et qui ressemble à un type de chaussure en bois que l’on appelle sabot.

Mais ce n’est pas la seule caractéristique de son bec. En effet, il possède également une sorte de crochet au bout qui permet à l’oiseau de maintenir ses proies (poissons, grenouilles, serpents aquatiques…) dans son bec mais également de les découper.

bec en sabot du nil
Crédits : pelican / Wikimedia Commons

4. Le toucan toco

Le bec du toucan toco (Ramphastos toco) est tellement grand qu’il représente 30 à 50% de toute sa surface corporelle. Or, le toucan toco, qui vit en Amérique du Sud, est le plus grand de tous les toucans… Mais, même s’il paraît lourd, le bec de cet animal est en faire très léger et pas aussi solide qu’il en a l’air.

Là encore, le bec de cet oiseau lui permet d’atteindre plus facilement les fruits dans les arbres et donc de s’alimenter plus aisément.

toucan toco
Crédits : Bernard DUPONT / Flickr

5. Le pélican d’Amérique

Le pélican d’Amérique (Pelecanus erythrorhynchos), en plus d’avoir un bec surdimensionné, possède une sorte de poche de peau au niveau de la mandibule inférieure. Cette poche agit en fait comme un filet pour attraper les poissons mais aussi pour filtrer l’eau. 

Mais ce qui rend le pélican d’Amérique vraiment unique c’est que, contrairement aux autres espèces de pélicans, il possède une “corne” qui pousse sur son bec en période de reproduction. Et ce n’est que lorsque l’animal a pondu ses oeufs que cette fameuse corne tombe.

pelican d'amérique
Crédits : Enayetur Raheem / Wikipédia

6. Le flamant rose

Réputé avant tout pour sa beauté, le flamant rose (Phoenicopterus roseus) l’est aussi pour son bec qui ne ressemble à aucun autre. Son bec est courbé et rose avec la pointe noire. Il est conçu de telle façon qu’il permet de séparer la vase et l’eau des aliments. Un filtre entièrement naturel en somme !

flamant rose
Crédits : iStock

7. Le macareux moine

Aussi appelé perroquet de mer, le macareux moine (Fratercula arctica) possède un bec relativement court mais d’autant plus efficace. En effet, grâce aux sortes de dentelures qu’il possède sur son bec, il peut transporter pas moins de 10 poissons à la fois !

Pour observer ce magnifique oiseau marin, sachez que ce ne sera pas facile. Et pour cause, il vit la plupart du temps en haute mer, dans l’Atlantique nord. Ce n’est que lors de la période de reproduction qu’il vient nicher sur les falaises.

macareux moine
Crédits : Richard Bartz / Wikipédia

8. L’avocette d’Amérique

Ce qui fait l’originalité de l’avocette d’Amérique, c’est son bec long et étonnamment fin qui lui permet de chercher sa nourriture dans les eaux peu profondes. En effet, cet oiseau vit essentiellement à proximité des lacs, des lagunes et des cours d’eau.

avocette d'amérique
Crédits : USFWS Mountain-Prairie / Flickr

9. Le kiwi

Le kiwi (Apteryx australis), originaire de Nouvelle-Zélande, est le seul oiseau qui possède des narines tout au bout de son bec. Généralement, les narines des autres oiseaux se situent à proximité de leur visage. Cette particularité lui confère un odorat tout simplement exceptionnel.

À noter que le kiwi est le plus petit des oiseaux qui ne volent pas. En effet, il a la taille d’une poule !

kiwi oiseau Nouvelle-Zélande
Crédits : iStock / JohnCarnemolla

10. La spatule rosée

La spatule rosée (Platalea ajaja) est un échassier qui possède un bec en forme de spatule. Ce dernier lui permet de filtrer l’eau des aliments.

Pour se nourrir, la spatule rosée se déplace en marchant dans les eaux douces et peu profondes des marais et déplace son bec immergé d’un côté puis de l’autre.

spatule rosée
Crédits : MattCuda / iStock

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :