in

Quel lapin choisir ? 4 critères à ne pas négliger !

Crédits : castleguard/Pixabay

Les lapins ont la cote auprès des petits et des grands. Leurs longues oreilles et leur petite bouille leur donnent un faux air de peluche. Malheureusement les lapins sont les animaux le plus souvent abandonnés. Adopter un lapin est donc aussi important qu’adopter un chat, un chien ou tout autre être vivant. Voici quelques éléments pour vous aider à faire le bon choix.

1. À poils longs ou à poils courts ?

Les lapins ont la particularité d’être très propres. Ils font leur toilette plus souvent que les chats et n’ont ainsi pas besoin d’être lavés.

Le choix d’un lapin en fonction de son poil dépendra de l’entretien que l’on souhaitera y accorder. En effet, un lapin à poils longs aura besoin de coups de brosse plus réguliers qu’un lapin à poils courts. Comme pour les chats, il est nécessaire de brosser son lapin afin d’enlever les poils morts et ainsi éviter les problèmes digestifs. Un bol de foin une fois par jour peut également aider à lutter contre les troubles digestifs.

Le deuxième inconvénient des lapins à poils longs est que la litière devra être adaptée. En effet, les poils longs ont la faculté de s’emmêler rapidement aux copeaux des litières communes. Si vous voulez éviter de retrouver des morceaux de litière sale partout dans votre maison, optez pour d’autres matériaux.

Il existe quatre types de poils pour les lapins :

  • les poils longs (plus ou moins 7 cm) : on en trouve particulièrement chez les lapins Angora
  • les poils mi-longs (plus ou moins 4 cm) : on en trouve particulièrement chez les lapins Renard
  • des poils normaux (plus ou moins 3 cm) : la plupart des lapins ont ce poil
  • les poils très courts (moins de 2 cm) : on en trouve particulièrement chez les lapins Rex
lapin
Crédits : iStock

2. Mâle ou femelle ?

Que vous optiez pour un mâle ou pour une femelle, tous les lapins peuvent faire preuve d’agressivité quand on s’approche de leur cage ou de leur nourriture. De même, le caractère d’un lapin se construit en fonction de l’éducation qu’il reçoit et non de son sexe. En revanche, il existe quelques comportements qui peuvent varier selon le sexe de l’animal.

  • Les mâles

Les lapins mâles ont généralement un tempérament égal. Ils peuvent toutefois adopter un comportement surexcité et être toujours en demande d’attention. Ils peuvent également uriner  régulièrement partout dans la maison sans raison particulière.

  • Les femelles

Les lapines ont une notion de territoire plus développée que les mâles. Elles vous laisseront plus difficilement approcher de leur cage. Les périodes de chaleurs peuvent notamment exacerber leur agressivité et leur changement d’humeur constant.

lapin calin
Crédits : iStock

3. Oreilles droites ou oreilles tombantes ?

Le lapin au physique idéal appartient aux souvenirs d’enfance de chacun. Si votre personnage favori était un lapin aux oreilles tombantes, c’est certain que vous trouverez cela plus esthétique.

Les lapins aux oreilles tombantes appartiennent le plus souvent à la race Bélier. Dès le premier mois après la naissance, les oreilles commencent à tomber.

Les lapins aux oreilles droites sont tout aussi mignons. On peut même reconnaître un lapin nain à la taille de ses oreilles. Si elles font plus de 7 cm de hauteur, c’est que le lapin n’est pas nain.

Certains lapins issus de croisements entre des lapins à oreilles droites et à oreilles tombantes peuvent avoir des oreilles en avion. Ni droites ni tombantes, elles tiennent en position horizontale.

lapin
Crédits : strenghtinnumbers/Pixabay

4. Lapin classique ou nain ?

Pour choisir la taille de son lapin, mieux vaut se poser des questions sur la place que l’on peut lui offrir. Les lapins classiques pèsent de 2 à 7 kg. Ils auront donc besoin de plus d’espace que les lapins nains qui ne dépassent pas les 1,5 kg.

Plus la cage est grande, plus le lapin est heureux. L’idéal est bien sûr de posséder un extérieur dans lequel on pourra aménager un enclos. Si ce n’est pas le cas, il convient de veiller à sécuriser son intérieur afin de laisser l’animal vivre en liberté dans la maison (ou, à défaut, le plus souvent possible).

La taille du lapin impactera également votre budget. Un gros lapin a besoin de plus de nourriture et de litière qu’un petit. Il coûte donc forcément plus cher au quotidien.

Attention aux animaleries qui vendent des lapins sous l’appellation « extra-nains » ou « toy ». Un lapin nain ne peut pas être plus nain que ce qu’il est. Vous avez peut-être tout simplement affaire à un bébé qui n’a pas encore l’âge d’être adopté et qui est d’autant plus fragile.

lapin
Crédits : Simona R/Pixnio

Source

Vous aimerez aussi :

Les lapins sont-ils vraiment des rongeurs ?

Vaccination du lapin : à quel moment et contre quelles maladies ?

Alimentation du lapin : 5 idées reçues à oublier absolument !