in

Mon chien a peur des gens : 3 astuces simples pour l’aider !

Crédits : Photography by Adri / iStock

Dans la vie d’un chien, le moment de la balade est censé être source d’excitation et de joie immense. Mais pour certains chiens, c’est au contraire synonyme d’angoisse, voire même de peur panique. Si votre chien a peur des gens qu’il ne connaît pas, voici quelques conseils pour l’aider.

En promenade, votre chien est heureux du moment qu’il ne croise personne dans les rues ? Si un passant vient à croiser son chemin, il se réfugie dans vos jambes, tente de fuir de façon désespérée, aboie, voire même fait mine d’attaquer ? Chaque chien réagit différemment face à l’objet de ses peurs.

Mais, dans tous les cas, si votre chien adopte l’un de ces comportements, sachez que ce n’est pas pour vous embêter. S’il ne vous écoute pas lorsque vous lui demandez de se calmer, c’est parce que son instinct le pousse à agir ainsi. La peur prend littéralement le contrôle de ses émotions et de son corps. C’est ce qu’on appelle avoir une phobie.

Bon à savoir : si votre chien a peur des gens, cela ne signifie pas forcément qu’il a été maltraité. En effet, plusieurs autres raisons peuvent expliquer l’apparition d’une telle anxiété. Par exemple s’il était le dernier de sa portée et qu’il a été délaissé par sa mère. Ou encore s’il était trop isolé lorsqu’il était chiot, lors de sa période de socialisation, et qu’il n’a pas été habitué à voir de nouveaux visages.

Sommaire

1. Demander la coopération des passants

La première chose à faire est de faire appel à la gentillesse des passants dans la rue ou en promenade. En effet, avant de partir, prenez avec vous un paquet des friandises préférées de votre chien. Il peut également s’agir de petits bouts de viande ou de fromage. Le principal est que ce soit un aliment qui rende littéralement fou votre toutou.

chien lèche main
Crédits : iStock

Ensuite, à chaque passant que vous croiserez, demandez-lui de donner l’une de ces friandises à votre chien. En précisant bien de s’accroupir et d’éviter tout contact visuel, évidemment !  Au début, ce dernier se montrera certainement réticent à ne serait-ce qu’approcher de ces inconnus qui lui tendent la main. Les passants devront alors lancer la friandise devant eux pour qu’il daigne approcher.

Mais, au fur et à mesure, vous verrez qu’il y parviendra. L’envie de manger cette friandise sera toujours plus forte (sauf si votre chien n’est pas du tout un gourmand – ce qui est rare chez nos amis canins). De plus, lorsqu’il verra que ces personnes qu’il ne connaît pas ne lui font pas de mal, il se montrera de plus en plus confiant.

L’objectif de cet exercice est que votre chien associe les gens dans la rue à un sentiment positif, voire même agréable. Toutefois, il va de soi qu’une seule séance ne sera pas suffisante. N’hésitez pas à réitérer l’exercice autant de fois qu’il sera nécessaire (mais attention à la prise de poids !). Et sachez qu’il est également possible d’appliquer ce conseil lors d’une soirée à la maison.

2. Rediriger son attention

Si le premier exercice ne fonctionne pas avec votre chien, une autre solution s’offre à vous. Au lieu de pousser votre chien à se focaliser sur les gens, redirigez son attention sur vous. En effet, vous êtes (normalement) la seule personne en qui il a vraiment confiance. Par conséquent, le fait de l’obliger à se concentrer sur vous, son maître, peut être un bon moyen de l’empêcher de penser à ce qui l’entoure.

Pour ce faire, c’est simple : munissez-vous d’un jouet, de préférence, ou d’une friandise si votre chien n’est pas du genre obsédé par ses jouets. À noter qu’un clicker fonctionne aussi. Puis, dans un premier temps, entraînez-vous à la maison.

chien triste
Crédits : stokpic/Pixabay

À chaque fois que vous sortez le jouet de votre poche et que vous dites le mot “regarde-moi”, par exemple, votre chien doit vous regarder dans les yeux. S’il le fait, donnez-lui le jouet et/ou une friandise. Recommencez l’exercice jusqu’à ce qu’il ait complètement acquis cet ordre. Ensuite, essayez de le mettre en pratique à l’extérieur, d’abord dans un endroit peu fréquenté. Puis, augmentez peu à peu la difficulté de l’exercice.

En imposant un cadre à votre chien face à quelque chose qui lui fait peur (ici les gens), vous contribuez à le sécuriser. À noter que cet exercice peut également fonctionner avec un autre ordre, comme “assis” ou “couché”.

3. Le promener le plus souvent possible

Même si la promenade n’est pas une partie de plaisir, que ce soit pour votre animal ou pour vous, il ne faut surtout pas la bâcler ou sortir votre chien le moins souvent possible. Au contraire, cela ne fera qu’aggraver le problème.

Ainsi, vous l’aurez compris, la meilleurs chose que vous puissiez faire est de promener votre chien, encore et encore, jusqu’à ce qu’il se sente plus à l’aise face à des inconnus. Le maintenir enfermé dans un appartement ou dans une maison serait une erreur. En réalité, plus il verra de nouvelles personnes, moins il aura peur.

Attention cependant à ne pas le traumatiser encore plus. Par exemple, évitez de promener votre chien au milieu d’une foule.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :