in

Lequel de ces 10 rongeurs faut-il adopter dans votre famille ?

Crédits : Jesse Barker/Flickr

Comment résister aux rongeurs ? Ils sont tellement craquants avec leur petite frimousse innocente. Le plus important avant d’en adopter un est de comprendre leur comportement, car chaque rongeur est différent. En France, on compte plus de 3 millions de rongeurs domestiques au sein des foyers. Faisons le tour de quelques-unes de ces petites bêtes adorées.

1. Le lapin

Le lapin n’est pas vraiment un rongeur, mais un lagomorphe. Si, au premier abord, le lapin a l’air paisible, il est doté d’une forte personnalité. Il aura tendance à grogner, à taper du pied et à griffer s’il est énervé ou s’il se sent en danger.

N’oubliez pas de faire stériliser ou castrer vos lapins, car ils peuvent se reproduire toute l’année. Le lapin reste néanmoins un petit animal de compagnie curieux et sociable. Il vous amusera par ses sauts, ses clowneries et sa bouille qui fait la moue !

lapin
Crédits : iStock

2. Le cochon d’Inde

Le cochon d’Inde peut atteindre 1,5 kg ! Et pourtant, c’est un animal bien fragile. Il est sensible au stress et aux courants d’air. Son alimentation est également primordiale : le foin qui prendra soin de ses dents, mais aussi un bon apport en vitamine C sont indispensables.

Le cochon d’Inde est un animal très sociable, idéal si vous avez des enfants. Mais attention, il a besoin d’un partenaire avec lequel jouer, adoptez donc deux cochons d’Inde au risque de le voir se laisser mourir de tristesse. Par ailleurs, il adore se faire caresser et le bruit l’amuse.

cochon d'inde
Crédits : iStock

3. Le hamster

La particularité chez les hamsters, c’est qu’ils n’ont pas qu’un seul caractère : soit vous tomberez sur un hamster plutôt calme (dans ce cas là, privilégiez le hamster doré), soit vous tomberez sur un hamster vif, voire agressif. De plus, ils ne sont pas friands des caresses alors attention aux morsures.

Cependant, les hamsters sont très intéressants à observer, leurs excursions vous apprendront plein de choses sur eux et ne vous laisseront pas indifférent. N’oubliez pas de lui installer une roue pour qu’il se défoule et en plus c’est très amusant à regarder ! Le hamster reste un animal nocturne alors si vous vous couchez tous les soirs à 20 h, il vaut mieux éviter.

hamster
Crédits : Pxhere

4. La souris

La souris, par sa petite taille, est très fragile. Il faut la manipuler avec précaution sinon elle risque de se sentir en danger et de vous mordre. Elle est hyperactive et elle adore jouer avec son maître.

Le seul inconvénient c’est que ces petites bêtes sentent fort, la cage doit donc être nettoyée très souvent.

souris
Crédits : iStock

5. Le rat

Tout le monde ne raffole pas des rats et pourtant ces animaux sont intelligents et fidèles à leur maître. Le rat n’est pas conseillé aux enfants, mais plutôt à partir de l’adolescence, car il demande beaucoup d’attention et ne supporte pas d’être seul.

Il vaut mieux prendre au moins deux rats, surtout si vous n’avez pas le temps d’être avec lui la journée. Le mâle est plus câlin que la femelle, il est très attachant. Cependant, l’inconvénient avec les rats c’est qu’ils ont une courte espérance de vie (2 à 3 ans.)

rat
Crédits : kirahoffmann/Pixabay

6. Le chinchilla

Le chinchilla est un animal nocturne, il joue toute la nuit donc attention à ceux qui ont un sommeil léger. Sa petite frimousse nous fait craquer, il est tellement mignon que vous auriez du mal à résister aux caresses.

Cependant, le chinchilla est très fragile, il peut perdre des touffes de poils en cas d’émotion forte. Le prix d’un chinchilla est assez élevé et il faut lui acheter une cage adaptée à ses bonds donc au moins 1 mètre de hauteur.

chinchilla mange
Crédits : iStock

7. L’octodon

Au départ, il sera très dur de gagner la confiance d’un octodon, car il est très peureux. C’est un grand joueur et il n’aime pas être seul, il va donc lui falloir des amis et une roue.

L’octodon vit la nuit, mais le point positif c’est qu’il peut s’adapter au rythme de son maître après s’être habitué à la présence humaine.

octodon
Crédits : Markus/Wikimedia Commons

8. La gerbille

La gerbille est très active, elle amusera autant les petits que les grands. Elle a une vie qui nécessite beaucoup de manipulation, vous en apprendrez beaucoup sur les rongeurs en l’observant. La gerbille n’est heureuse qu’en bonne compagnie, trouvez lui donc un compagnon de cage.

Elle n’est pas spécialement nocturne, mais si vous n’êtes pas couché elle s’agitera beaucoup. Cet animal est naturellement propre donc le nettoyage de la cage n’est pas vraiment une corvée.

gerbille
Crédits : Etouale/Pixabay

9. L’écureuil

L’écureuil doit être élevé par un adulte, car c’est le rongeur le plus difficile à apprivoiser. Il faut donc être patient et aimer les challenges ! L’écureuil n’est fidèle qu’à un seul et unique maître alors si vous êtes plusieurs sous le même toit il va falloir s’adapter à cette préférence.

Cependant, il reste un animal libre, il décidera donc de faire ce que bon lui semble. Et si vous l’en empêchez, gare aux morsures ! Même si cela vous semble bête, l’écureuil aime qu’on lui parle et apprécie les friandises.

écureuil
Crédits : LuidmilaKot/Pixabay

10. Le furet

Le furet n’est pas un rongeur mais un mustélidé. Il n’est pas facile à dresser et il ne sent pas très bon. Mais il est plein de surprises et très attachant. Il a un instinct de chasseur alors évitez d’avoir des rongeurs chez vous. Le furet a tendance à mordre tout ce qu’il se trouve autour de lui pour tester son environnement.

C’est un explorateur hors pair et il peut apprendre à être propre comme un chat si vous lui fournissez une litière. Grand joueur, il faudra souvent s’amuser avec lui. Il vit entre 6 et 10 ans et c’est un animal idéal pour les adultes.

furet
Crédits : iStock

Source

Vous aimerez aussi :

Les 3 premières étapes à respecter pour un lapin heureux

Quelle est la différence entre une souris et un rat ?

Rongeurs : les maladies les plus courantes