in

Instagram s’engage contre la maltraitance animale causée par les selfies

Crédits : iStock

Non seulement les Hommes se tuent parfois en tentant de prendre le « selfie de l’année » du haut d’une cascade, mais en plus ils contribuent à la souffrance animale. Un véritable marché du selfie version safari est apparu depuis quelques années. Ce marché a créé une vague sans précédent d’exploitation et de maltraitance animale. Pour lutter contre cette nouvelle tendance terrible pour la cause animale, Instagram, première plate-forme de selfies, a décidé de s’engager.

Un selfie sinon rien

Le selfie est roi dans notre société au comble de son narcissisme. Les gens sont désormais capables de tout pour capturer un cliché qui sort de l’ordinaire. On se souvient notamment de l’histoire de ce bébé dauphin échoué sur une plage et tué à cause de vacanciers qui voulaient le prendre en photo ou encore de ces animaux capturés avec brutalité dans la nature et destinés à être enchaînés sur les marchés pour encourager les touristes à prendre des selfies avec eux. Le tout dans des conditions de vie absolument déplorables, évidemment.

Instagram, premier service de partage de photos dans le monde, est le premier concerné. Après avoir été alerté par la Société mondiale de protection des animaux sur les conséquences désastreuses de cette course au selfie, le réseau social a décidé de réagir.

bébé tigre tigreau
Crédits : iStock

Des utilisateurs désormais prévenus

Pour lutter contre ces dérives liées aux selfies, Instagram a eu l’idée d’utiliser avant tout la prévention et la sensibilisation. Les utilisateurs de l’application qui souhaitent rechercher un contenu ou poster une photographie avec un hashtag impliquant un animal sauvage (par exemple, #pandaselfie) recevront désormais un avertissement sur l’impact néfaste de ces pratiques sur la faune.

« La maltraitance animale et la vente d’animaux en voie de disparition ou de certaines parties de leur corps n’est pas autorisée sur Instagram. Vous recherchez un hashtag qui pourrait être associé à des publications encourageant des comportements nuisibles pour les animaux ou l’environnement. »

Le but ? Provoquer une prise de conscience chez les abonnés sur le stress que ces selfies peuvent engendrer chez les animaux sauvages. Mais aussi, et surtout, sur les mises en scène dont ils sont victimes. Car, au cas où vous ne le sauriez pas, si vous prenez un selfie avec un tigre, ce n’est pas parce qu’il est gentil, doux et affectueux, mais bien parce qu’il est drogué et battu pour n’être plus qu’une marionnette…

Source

Vous aimerez aussi :

Bienvenue au zoo de Lujan, le pire zoo du monde

Horrible : une nouvelle mode consiste à transformer des scarabées vivants en bijoux !

Voilà comment est fabriqué le café le plus cher du monde…