in

Haute-Savoie : un automobiliste porte plainte contre un agriculteur qui « provoque des embouteillages » avec ses 10 vaches

Crédits : schauhi/Pixabay

Un troupeau de vaches qui marche quelques centaines de mètres sur une route de campagne pour aller d’un point à un autre, vous trouvez ça normal ? Et bien apparemment, certains considèrent cela comme un délit…

Des vaches qui rejoignent leur salle de traite

C’est une histoire à peine croyable qui vient d’être révélée. En Haute-Savoie, dans le charmant village de Vailly, un agriculteur et sa famille sont littéralement abasourdis. En effet, ils viennent d’apprendre par les gendarmes qu’une plainte a été déposée contre eux pour « obstruction de la voie publique ». La raison ? Un automobiliste aurait été fortement indisposé par l’attente provoquée par les vaches de la ferme lors de leur trajet quotidien allant du pré jusqu’à la salle de traite.

Ainsi, Julien Chatelain, l’agriculteur de 27 ans, n’en revient pas.

« C’est pour eux qu’on se lève tous les matins pour produire du lait, faire de la céréale. On essaie de travailler, mais là, “obstruction de la voie publique”. Juste parce qu’on ramène 10 vaches à la salle de traite deux fois par jour. Je ne comprends pas ».

Et pour cause, non seulement le hameau où se situe la fameuse et unique route abrite seulement six familles, mais en plus le trajet des dix vaches ne prend que 10 minutes à peine. De plus, le troupeau de bovins n’emprunte ce chemin matin et soir qu’au printemps et à l’automne. Le reste du temps, il reste à l’étable ou dans le champ.

vaches
Crédits : iStock

Une situation qui pourrait faire sourire

La personne incommodée par cette « interminable » attente a préféré rester anonyme. Et elle a bien raison. En effet, la vague de soutien au producteur de lait qui a envahi les réseaux sociaux à l’annonce de ce dépôt de plainte a permis de redonner un peu de baume au cœur à ce travailleur chevronné.

Toutefois, même si ce dernier est en « infraction », car il n’a pas installé un panneau signalant le passage régulier d’animaux, qu’il se rassure : l’amende encourue ne peut pas excéder les 35 euros. Tout ça pour ça…

Source

Vous aimerez aussi :

Cette vache est juste ÉNORME !

Végétarien, cet éleveur de vaches à viande confie ses bêtes à un refuge

Pourquoi les vaches ont-elles des cloches ?