in

Finistère : certaines plages restent fermées pour protéger les oiseaux

Une aigrette garzette. Crédits : iStock / a-mzt

Le déconfinement est synonyme de reprise des activités du quotidien, non sans quelques modifications et adaptations à ce nouveau contexte. Ce qui signifie un retour sur les plages jusqu’ici désertées ces dernières semaines. Mais voilà, l’absence de présence humaine a profité aux oiseaux, et un retour à la normale pourrait menacer la survie de certains. 

Des plages et îles qui restent interdites d’accès

Qu’il serait dommage de ne pas pouvoir profiter de la plage lorsque l’on habite à deux pas de la mer… Et pourtant, la frustration du confinement se prolonge pour des Bretons, au nom de la protection de certaines espèces. Les oiseaux ont en effet profité de ces temps de désertion humaine pour installer leurs nids sur les chemins côtiers et les plages.

Des espèces comme le faucon pèlerin, l’aigrette garzette et le gravelot à collier interrompu sont en pleine période de nidation. Il faut donc leur éviter un maximum de stress et leur assurer une tranquillité optimale jusqu’à la fin de cette période. Devant les plages prises d’assaut à la fin de la période de confinement, la préfecture a donc ordonné la fermeture de ces plages jusqu’à nouvel ordre.

Des fermetures exceptionnelles

L’association Bretagne vivante a en effet tenu à rappeler que « nous partageons ces espaces naturels avec une faune et une flore sauvage souvent protégées et fragiles ». En collaboration avec d’autres associations, comme France Protection Environnement, et sous l’impulsion des autorités, des plages ont été fermées à Crozon, à Fouesnant, et dans les baies de Morlaix, Kernic et Goulven.

L'Ile Louet Bretagne Finistère
L’île Louët. Crédits : iStock / RolfSt

L’île Louët et l’île Noire sont également concernées par ces restrictions depuis le 3 juin dernier. À propos de la baie de Morlaix, le sous-préfet Gilbert Manciet a d’ailleurs déclaré que « c’est la première fois qu’on ferme l’accès à ces îles. Il s’agit de protéger le bénéfice de cette période de confinement »

Les bons gestes à adopter

Les membres de Bretagne vivante rappellent également qu’il y a quelques consignes élémentaires à respecter pour assurer la tranquillité de ces oiseaux.

« La nature a repris ses droits pendant le confinement, doit-elle les rendre avec le déconfinement ? »

Ainsi, il est bien sûr conseillé aux personnes qui se promènent sur les littoraux de ne pas déranger les nids ou les approcher, notamment en privilégiant les sorties à marée basse et en restant dans les limites des sentiers côtiers.

Concernant les propriétaires de chiens, rappelons que leur présence sur les plages du Finistère est interdite depuis le premier juin jusqu’au 30 septembre. En dehors, gardez-les en laisse pour éviter qu’ils aillent trop près des nids.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :

Découvrez les 3 uniques races de chiens originaires de Bretagne

Comment observer les oiseaux : 6 conseils de pro à suivre absolument !

Donner du pain aux oiseaux : bonne ou mauvaise idée ?