in

Déconfinement : attention aux animaux lors de vos promenades en forêt !

Crédits : Dgwildlife / iStock

Depuis le lundi 11 mai, la France, a entamé son déconfinement. Et pour de nombreux citoyens, ce déconfinement est synonyme d’un retour à la nature. En effet, après avoir passé deux mois enfermés chez eux, les Français, notamment ceux habitant en ville, plébiscitent les promenades en nature. Toutefois, ce retour en masse dans les forêts n’est pas sans inquiéter l’ONF…

Les animaux ont repris possession des lieux

Durant près de deux mois, les animaux sauvages qui peuplent nos forêts (cerfs, chevreuils, lièvres, écureuils, renards, oiseaux…) ont petit à petit repris possession de la nature. En cause ? L’absence de promeneurs et, surtout, le silence observé durant tout le confinement en raison de l’arrêt de la plupart des activités humaines.

Les animaux se sont peu à peu habitués à ce calme soudain, devenant, de fait, moins farouches. Un changement de comportement notamment observé par les gardes forestiers.

« Ce qui a été le plus épatant, c’est le calme, l’absence de bruits parasites (véhicules, avions, etc.) qui nous a permis d’entendre les oiseaux, les batraciens. J’ai vu des animaux en pleine journée comme je n’en ai jamais vu depuis que je suis ici. Nous devons rester attentifs à ce que la forêt redevienne ce lieu où le temps s’écoule moins vite qu’ailleurs » témoigne Anthony Jeanneau, technicien forestier territorial interrogé par l’ONF.

Un confinement qui a eu lieu lors de la période de reproduction

Le confinement a eu lieu à une époque de l’année particulièrement importante pour de nombreuses espèces : le printemps. Or, qui dit printemps dit période de reproduction et de nidification. Et grâce à la tranquillité observée dans les forêts, les animaux ont pu se reproduire en toute quiétude.

cerf
Crédits : Matt_Gibson / iStock

Malheureusement, la date du déconfinement coïncide quant à elle à une autre période cruciale pour la survie de nombreux animaux : celle des naissances. Et, pour les petits qui sont déjà venus au monde, ils n’ont pas été habitués à partager leur lieu de vie avec l’homme. Or, cela risque d’être un bouleversement pour eux.

Pour cette raison, l’Office national des forêts (ONF) a tenu à alerter la population sur « la sensibilité particulière de la faune sauvage » en cette époque de l’année.

Les consignes à respecter lors de vos promenades

Craignant une surfréquentation des forêts dès cette première semaine de déconfinement, l’ONF appelle donc les Français à marcher « sur la pointe des pieds ». L’objectif ? Éviter de déranger les animaux, ainsi que leur progéniture, et prolonger encore un peu ce calme si appréciable.

Pour ce faire, l’ONF a émis plusieurs recommandations :

  • Tenir son chien en laisse du 15 avril au 30 juin afin de protéger les nouveaux-nés (certaines espèces nichent ou mettent bas au sol)
  • Ne pas faire de feu, ni de barbecue
  • Ne pas camper en forêt
  • Rester sur les sentiers balisés
  • Choisir des itinéraires moins touristiques afin d’éviter les regroupements
  • Redoubler d’attention au volant afin d’éviter toute collision avec un animal

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :