in

Existe-t-il des araignées dangereuses en France ?

Crédits : 631372/Pixabay

Presque toutes les araignées possèdent des glandes à venin fonctionnelles pour capturer leurs proies. Et pour cause, les araignées sont des prédateurs solitaires qui se nourrissent d’insectes (moustiques, fourmis…). Elles sont donc, pour la plupart, venimeuses. Mais ces petites bêtes velues qui nous inspirent tant de terreur ou de fascination sont-elles vraiment dangereuses pour nous autres humains, notamment dans un pays comme la France ? Voici enfin la réponse à cette question que tout le monde se pose.

Les araignées peuvent mordre, oui, mais pas sans raison

Parfois, il arrive que vous vous réveilliez avec un bouton sur le bras qui vous gratte atrocement. Or, vous vous trouvez en plein hiver et vous doutez donc que cela puisse être une piqûre de moustique. La faute revient alors naturellement à une araignée qui vous aurait piqué pendant la nuit et qui serait la source de ces terribles démangeaisons.

Balivernes. Déjà, les araignées ne piquent pas, mais mordent, car elles ne possèdent pas de dard, mais des mandibules. Il est donc strictement impossible d’avoir une “piqûre d’araignée”. Ensuite, elles ne mordent que rarement les humains, qu’elles ne considèrent pas comme des proies, ou alors par pur réflexe défensif. Une araignée n’est pas de nature agressive.

Enfin, en France comme dans le monde, il existe très peu d’espèces d’araignées capables physiquement de mordre un humain. En effet, 70 % des arachnides sont de si petite taille et possèdent de si minuscules crochets qu’ils ne peuvent pas nous mordre, et encore moins percer la peau.

Dans tous les cas, la morsure, si elle a lieu, n’a pas pour but de nourrir l’araignée puisque cette dernière ne consomme pas de sang.

Les araignées « dangereuses » en France

ll existe pas moins de 42 000 espèces d’araignées dans le monde. Seules 1 600 sur ces 42 000 sont répertoriées en France. Et sur ces 1 600, seule une dizaine d’espèces de « grande taille » peuvent nous mordre si elles se sentent en danger. Les plus connues et redoutées sont :

  • La Malmignatte : cette petite araignée noire (cousine de la Veuve noire) est aisément reconnaissable, car elle possède des points rouges sur l’abdomen. Sa morsure venimeuse peut causer durant deux jours une douleur au point touché, des sueurs et de la fatigue, mais elle ne peut s’avérer mortelle que pour les personnes allergiques uniquement.

    araignée Malmignatte
    Crédits : Kork~commonswiki/Wikimedia Commons
  • La Lycose de Narbonne : parente de la tarentule, cette araignée venimeuse considérée comme l’une des plus grosses araignées de France fait peur. Mais elle vit dans des terriers dans le sud de la France. Plus particulièrement sur les plateaux secs et calcaires du pourtour méditerranéen. Elle n’a donc pas pour habitude de squatter les maisons.

    araignée Lycose de Narbonne
    Crédits : João Coelho/Wikimedia Commons
  • La Ségestrie florentine : cette fausse tarentule vit dans les endroits sombres, le plus souvent des trous de murs, à l’intérieur ou à l’extérieur des habitations.

    araignée Ségestrie florentine
    Crédits : Luis Miguel Bugallo Sánchez/Wikimedia Commons

Les morsures de ces araignées ne sont que très rarement mortelles, étant donné le peu de venin injecté comparé à la taille d’un être humain. Les enfants, plus petits, y sont plus sensibles, ainsi que les personnes allergiques chez qui une morsure d’araignée peut s’avérer très grave.

Si après avoir été mordu par une araignée vous constatez que la plaie gonfle étrangement, il est conseillé d’immobiliser le membre touché et de consulter un médecin. En effet, il peut s’agir d’une réaction allergique grave. Toutefois, tout dépend de la quantité de venin injecté.

Mais rassurez-vous, il n’y aurait que 5 cas de décès par an causés par des araignées dans le monde entier. Et 0 en France. La plupart de ces décès ont lieu en Afrique du Sud, en Australie ou encore en Amérique du Sud où des araignées cette fois vraiment dangereuses comme la mygale à toile en entonnoir ou la Veuve noire d’Australie causent des morsures qui peuvent être mortelles.

Les araignées les plus courantes dans nos maisons

S’il y a bien une araignée qui nous fait peur en France, c’est la tégénaire. Cette grosse araignée n’utilise sa morsure que pour maîtriser ses proies (mouches, cafards, acariens, etc.). Mais, si par malheur elle vous mord, ne vous inquiétez pas, cela est aussi « grave » qu’une piqûre de moustique.

araignée tégénaire
Crédits : siala/Pixabay

Une autre araignée qui a élu domicile dans nos maisons est le pholque. Son petit corps et ses longues pattes fines la rendent moins impressionnante que la tégénaire. De plus, elle ne peut pas nous mordre, ses crochets étant trop petits.

araignée pholque
Crédits : Wikimedia Commons

Enfin, la Loxosceles ruefescens, une araignée-violon cousine de la recluse brune, est présente en France. Mais elle n’est pas dangereuse pour l’Homme. Sa morsure ne cause pas de graves troubles, du fait de sa petite taille. Au pire, les tissus tout autour de la plaie peuvent se nécroser et laisser une cicatrice.

araignée Loxosceles reclusa
Crédits : mattb/Wikimedia Commons

Quant à la vingtaine d’espèces de mygales présentes en France (oui, oui), elles sont totalement inoffensives. De plus, elles ne mesurent pas la taille d’une main comme le veulent les idées reçues.

Et contrairement à ce que beaucoup pensent, les araignées soi-disant terrifiantes qui embarquent par hasard sur les bateaux ou les avions et qui atterrissent ensuite en France ne survivent que rarement au climat local.

Vous aimerez aussi : 

Les araignées pondent-elles réellement sous la peau ?

Mangeons-nous vraiment des araignées pendant que nous dormons ?

Top 10 des araignées les plus dangereuses de la planète