in

Euthanasier son animal : comment savoir s’il s’agit du bon moment ?

Crédits : ElvisClooth/Pixabay

Lorsqu’un animal est malade ou âgé, la question peut se poser, à un moment ou à un autre, de mettre un terme à ses souffrances. Malheureusement, il est particulièrement difficile de savoir avec exactitude s’il s’agit bien du bon moment pour l’euthanasier. Et pour cause, on se demande toujours s’il ne peut pas tenir encore un peu. Voire même si son état de santé ne va pas s’améliorer soudainement. On peut également se demander s’il ne va pas finir par mourir paisiblement dans son sommeil, ce qui nous épargnerait le chagrin de faire ce dur choix pour lui. Mais il est rare que les animaux s’éteignent naturellement chez eux.

Pour savoir si votre boule de poils subit des souffrances inutiles et s’il est donc temps de lui dire adieu, il existe plusieurs critères à prendre en compte. Ces critères, qu’il convient de noter de 0 (le pire) à 10 (l’idéal), ont été établis par le Dr vétérinaire Alice Villalobos. Ils permettent d’aider les propriétaires d’animaux à la prise de décision en ce qui concerne le bien-être de leur animal tout en réduisant leur sentiment de culpabilité. 

1. La souffrance (notez de 0 à 10)

Il n’y a rien de pire lorsqu’on a un chat, un chien, un lapin ou même un oiseau de le voir souffrir. La question à se poser est alors : “est-ce que la souffrance de mon animal peut être apaisée par un traitement vétérinaire ?”.

Si la réponse est oui, préparez-vous à prévoir un budget conséquent pour les soins vétérinaires. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est vivement recommandé d’opter pour une assurance santé pour son animal avant qu’il ne tombe malade. Et ce même s’il est déjà âgé. En effet, contrairement à ce que l’on a tendance à penser, les assurances acceptent généralement d’assurer des animaux de tous âges. C’est notamment le cas de Carrefour Assurance Santé chien chat avec sa formule accident à partir de 5,31 euros par mois, ce qui ne représente pas un gros investissement mais qui peut, au final, vous faire faire de belles économies.

En revanche, si la réponse est non et que, sur une échelle de 0 à 10, vous attribuez moins de 5 points, la vie de votre petit compagnon ne vaut peut-être plus la peine d’être vécue…

2. La faim (notez de 0 à 10)

Si votre animal est encore tout à fait capable de se nourrir seul et qu’en plus de ça il a bon appétit, vous pouvez attribuer la note de 10 à ce critère.

En revanche, s’il ne mange pas assez et qu’il n’a plus que la peau sur les os ou encore s’il a besoin d’une seringue ou d’une sonde pour se nourrir, il est peut-être temps de réfléchir sérieusement à la suite des événements.

3. L’hydratation (notez de 0 à 10)

Même si les chats ne sont pas réputés pour être de gros buveurs, ils doivent tout de même s’hydrater de temps en temps. De même, les autres animaux, tels que les chiens, doivent être en mesure de boire une certaine quantité d’eau chaque jour.

Si vous avez le sentiment que votre animal ne parvient plus à s’hydrater correctement et que rien ne peut le pousser à boire plus (pas même du jus de thon dans son eau !), le temps de se séparer est peut-être arrivé…

4. L’hygiène (notez de 0 à 10)

Si votre animal n’est plus capable d’uriner ou de déféquer correctement, ou tout du moins si cela lui cause des douleurs terribles à chaque fois qu’il doit faire ses besoins, le vétérinaire doit être en mesure de vous dire si les choses peuvent s’arranger ou non.

Si rien ne peut être fait et que votre animal est devenu malpropre à cause de la maladie ou de la vieillesse, vous devez vous poser la question de son devenir. En effet, si vous ne pouvez pas vous occuper de lui tout au long de la journée, pensez qu’il devra rester durant des heures seul dans ses excréments…

5. Le bonheur (notez de 0 à 10)

Le lien qui existe entre un animal et son propriétaire est un élément indispensable à une bonne qualité de vie.

chat câlin
Crédits : iStock

Ainsi, si l’animal ne recherche plus les interactions avec son humain, s’il a plutôt tendance à s’isoler et à déprimer, voire même à devenir anxieux, ce n’est pas bon signe.

6. La mobilité (notez de 0 à 10)

Avec l’âge, les maladies du squelette ou des articulations, telle que l’arthrose, ont tendance à se développer. Il est alors plus difficile pour l’animal de se déplacer.

Dans ce cas, le propriétaire doit se poser plusieurs questions : l’animal peut-il se déplacer sans aide ? A-t-il tendance à trébucher et à se faire mal ? Peut-il encore aller se promener ? Est-il possible de lui apporter une aider pour marcher, comme un chariot à roues ?

7. Plus de bons jours que de mauvais (notez de 0 à 10)

Lorsque votre animal vit plus de bons jours que de mauvais jours, sa qualité de vie est encore suffisamment élevée pour le maintenir en vie encore un peu plus longtemps.

En revanche, si la souffrance est continue et que vous passez plus de jours à vous dire qu’aujourd’hui votre boule de poils n’est pas en forme, mieux vaut prendre rapidement une décision…

Bon à savoir : une fois que vous avez noté ces sept critères, il est temps d’additionner tous les points obtenus. Si le score final est supérieur à 35, cela signifie que la qualité de vie de votre animal est encore suffisamment acceptable pour continuer les soins palliatifs et éviter l’euthanasie. Si vous obtenez moins de 35 points, demandez conseil à un vétérinaire.

Vous aimerez aussi : 

10 signes qui montrent que votre chien est mourant

Mon animal de compagnie est mort : que faire de son corps ?

Mon poisson ne bouge plus : comment savoir s’il est mort ?