in

Australie : de la nourriture distribuée par hélicoptère aux animaux rescapés

Photo d'illustration. Crédits : iStock / Ladiras

Si pour l’heure aucun bilan ne peut être communiqué quant au nombre exact de victimes animales ayant péri dans les flammes, le soutien aux espèces survivantes se met peu à peu en place. Et il s’avère que, dans ce cas, l’aide aux animaux tombe littéralement du ciel en Nouvelles-Galles du Sud.

Des dégâts irréversibles

Selon les estimations actuelles, environ 1 milliard d’animaux auraient péri en raison des incendies ravageurs… Et si les koalas et les kangourous sont bien évidemment touchés par cette catastrophe, il ne faut pas oublier non plus les oiseaux, reptiles et autres marsupiaux qui en ont été victimes.

Mais le temps n’est pas encore aux conclusions : les feux ont baissé, mais ils laissent un territoire de désolation là où ils sont passés. S’il faut bien sûr prendre le temps de pleurer les animaux décédés, il ne faudrait pas non plus oublier que, par chance, certains ont survécu.

Et pour eux, c’est maintenant un tout autre type de survie qui commence. Où se réfugier lorsqu’il n’y a plus que des cendres ? Comment échapper aux prédateurs ? Et surtout, comment se nourrir ? Autant de questions auxquelles les associations de protection des animaux et les autorités tentent de répondre sur place.

View this post on Instagram

In the wake of these devastating bushfires, NPWS staff have been delivering thousands of kilograms of carrots and sweet potato to endangered Brush-tailed Rock-wallabies as part of a post-fire recovery strategy for our wildlife. The wallabies typically survive the bushfire itself, but are then left stranded without natural food as the fire destroys the vegetation surrounding their rocky habitat. In the most widespread food drop ever done for this species, almost 1000kg of sweet potato and carrot have been sent to six different colonies in the Capertee and Wolgan valleys; 1000kg across five sites in Yengo National Park; almost 100kg of food and water were dropped in the Kangaroo Valley, and similar drops have also taken place in Jenolan, Oxley Wild Rivers and Curracubundi national parks. The provision of supplementary food will be accompanied by intensive feral predator control to further help this species survive and recover. 📷 @johnyjspencer

A post shared by NSW National Parks (@nswnationalparks) on

Des carottes jetées par hélicoptère

Aux images difficiles des corps d’animaux calcinés qui ont été tout récemment diffusées par la Humane Society International – qui œuvre à la protection des animaux -, nous préférons diffuser celles (ci-dessus) du National Parks and Wildlife Service (NSW) qui œuvre sur le terrain contre les flammes et leurs dégâts. Et, dans ce cas, c’est leur réactivité qui est à saluer.

Comme expliqué dans ce post Instagram, plus de 2 tonnes de carottes et de patates douces ont été “livrées” aux wallabies des rochers par hélicoptère, et ce sur différents territoires détruits par le feu. De l’eau a également été distribuée à cette espèce très présente à l’ouest du pays. Ces initiatives devraient éviter à nombre d’animaux de mourir de faim et de soif – les wallabies sont très friands de carottes.

Cette action entre dans un programme plus large de « stratégie post-incendies de réhabilitation de la vie sauvage ». De fait, le post annonce aussi que la surveillance des prédateurs va être intensifiée pour pouvoir aider ces populations à se reconstruire avec le moins de risques possible. Voilà une initiative qui, si elle ne sauve pas tous les survivants, a au moins le mérite d’en aider quelques-uns.

Vous aimerez aussi :

Australie : comment aider les animaux victimes des flammes ?

Australie : ce Border Collie sauve un troupeau de moutons des incendies

Koala : 10 choses à savoir sur ce marsupial étonnant