in

Vidéo : deux rorquals aperçus dans les Calanques de Marseille. Une rencontre rare !

Crédits : iStock / Vipersniper

Le confinement modifie les habitudes d’une grande majorité de personnes, en bien comme en mal. Mais ce qui est sûr, c’est que ces effets vont bien au-delà de ce que l’on aurait pu imaginer. À tel point que le Parc national des Calanques a reçu cette semaine une visite aussi rare qu’inattendue.

La nature reprend ses droits

Il semblerait que le confinement ne soit pas préjudiciable à tout le monde. De nombreux animaux ont en effet pu réinvestir des endroits auxquels leur accès était fortement perturbé en raison des activités humaines. Mais depuis qu’une bonne partie du monde est en pause, on observe des scènes surprenantes.

Dans les villes en général, nul besoin d’avoir l’ouïe fine pour constater que les oiseaux sont plus que jamais présents et profitent du silence pour communiquer entre eux plus facilement. À Venise, les poissons sont de retour dans les eaux des canaux, devenues claires en l’absence des activités maritimes.

Une ville japonaise est envahie par des cerfs qui viennent y chercher de la nourriture, et une plage brésilienne a pu être le théâtre de l’éclosion d’œufs de tortue de mer. En somme, les exemples ne manquent pas. Et le dernier en date concerne les Calanques marseillaises.

Deux rorquals dans les Calanques

Trésor local s’il en est, le Parc national des Calanques attire de nombreuses personnes tout au long de l’année, qui y parviennent aussi bien par la terre que par la mer. Et il se trouve que la chute drastique du trafic maritime a bénéficié à ces deux rorquals aperçus ce mardi au large des côtes.

Pour comprendre l’ampleur de cette nouvelle, rappelons que le rorqual figure à la seconde place du top des plus grands animaux du monde, après la baleine bleue. On en compterait entre 1500 et 2000 dans l’espace nord de la Méditerranée.

Les deux individus repérés cette semaine ont été filmés par la patrouille ULAM 13 (Unité Littorale des Affaires Maritimes), qui surveille différents espaces naturels afin d’éviter le braconnage.

Ces rorquals ne sont d’ailleurs pas les seuls mammifères marins a avoir été observés près des côtes depuis le début du confinement. Les thons et les dauphins profitent aussi de ce calme, tout en risquant moins leurs vies dans une éventuelle collision avec un bateau.

Rencontre avec deux rorquals communs dans le Parc national des Calanques

Rencontre avec deux géants des mers ! 😮 🐳Deux rorquals communs ont été vus nageant paisiblement dans les eaux du Parc national des Calanques, non loin des côtes. Cette rencontre avec le deuxième plus grand animal du monde intervient après 3 semaines d’observations naturalistes très riches : dauphins, thons, oiseaux marins… Elle est un indice supplémentaire d'un probable effet du confinement sur le comportement de la faune sauvage.Ces images précieuses ont été capturées le mardi 7 avril 2020 par l’Unité littorale des Affaires Maritimes des Bouches-du-Rhône (ULAM13). Ce service de l'Etat assure toute l’année des missions de surveillance et de police des pêches, essentielles à la protection des eaux littorales. Durant la période du confinement, le Parc national des Calanques et l’ULAM13 se coordonnent et se relaient pour assurer la surveillance des eaux des calanques et en particulier des zones de non prélêvement.

Publiée par Parc national des Calanques sur Mercredi 8 avril 2020

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi : 

Confinement : à Venise, les poissons sont de retour dans les canaux !

Coronavirus : après la fermeture de leur aquarium, ces pingouins en profitent pour se balader en toute liberté !

Top 11 des plus grands animaux marins